10 livres (à succès)… écrits par des blogueurs/Youtubeurs (partie 2)

Mes chers lecteurs,

Vous l’avez attendue avec impatience et elle est enfin disponible: la suite de mon billet consacré aux blogueurs devenus à leur tour auteurs ! Qui sont passés de l’autre côté et se faisant à leur tour « juger » (avec bienveillance) pour leurs productions littéraires.

Si vous ne l’avez pas encore lue, je vous invite aussi à découvrir la première partie où je vous présentais quelques noms incontournables.

booktube

Aujourd’hui dans cet article, deux blogueuses devenues auteures seront mises à l’honneur:

Résultat de recherche d'images pour "agathe the book"

Une question posée dans la première partie de mon billet était: Est-il possible de se faire repérer suite à un billet, une chronique d’un livre publié sur son blog ou sur Instagram? Et la réponse est oui: Agathe a vécu cette aventure inespérée dont nous rêvons tous !

Agathe Ruga alias Agathe.the.book. est une blogueuse/ bookstagrameuse INCONTOURNABLE ! Jeune trentenaire, elle était autrefois dentiste pour aujourd’hui se consacrer à sa passion pour la littérature. Depuis fin 2015, vous pouvez la suivre sur Instagram où elle partage ses avis sur ses dernières lectures. Elle a également créé son blog quelques mois plus tard où elle détaille plus en profondeur ses chroniques (le nombre de caractères étant limité sur Insta) et propose des interviews d’auteurs.

Elle a fondé fin 2017 le Grand Prix des Blogueurs (ainsi que l’Été en poche) qu’elle coordonne à présent avec une dizaine d’autres blogueurs.

Résultat de recherche d'images pour "le Grand Prix des Blogueurs"

A côté de ses activités et de l’aspect lectrice passionnée et connectée, Agathe rêve depuis toute petite de devenir écrivain. Et cette année, c’est la consécration: elle sort son premier roman intitulé « Sous le soleil de mes cheveux blonds » publié par les éditions Stock dans la nouvelle collection «Arpège». Voici un petit synopsis si vous ne le connaissez pas encore:

60963189_628934067580877_8293146038130267459_nL’une est blonde, secrète et bourgeoise. Au lycée, on la surnomme Brigitte. L’autre, extravertie et instable, répond au nom de Brune. Toutes deux sont encore des jeunes filles pleines d’avenir. Ensemble, elles se le promettent, elles pourront tout vivre. Traversant les années folles de la jeunesse, elles découvrent la joie d’aimer, de danser, de rire et de boire jusqu’au petit matin en rêvant à leurs destins de femmes. Mais un étrange jour d’été, tout s’arrête brusquement. Sans donner aucune explication, Brigitte rompt leur amitié et disparaît.
Les années passent mais n’effacent pas la douleur de l’absence. Lorsque Brune tombe enceinte, le moment est venu de comprendre ce qui s’est joué entre elles, ce qui les a unies puis séparées. D’autant que Brigitte, dont elle n’avait plus la moindre nouvelle, revient la hanter : dans ses rêves, elle aussi attend un enfant… Avec brio, Agathe Ruga explore une tranche de vie aussi enivrante que violente, celle des premières fois, de l’éveil de la féminité, du passage à l’âge adulte et des désillusions, jusqu’à la délivrance. 

Grâce à Agathe et aux éditions Stock, j’ai eu la chance de pouvoir le lire. Un premier roman à consonnance autobiographique(?) sous un air de France Gall.

Je l’ai lu avec beaucoup d’intensité. Impossible de le lâcher, ce roman ! Je m’attendais à un livre dans la veine d’«Ariane» de l’auteure belge Myriam Leroy. Et non, pas du tout: il ne s’agit pas d’une amitié toxique qui tourne mal. Brune et Brigitte, deux meilleures amies qui partagent tout, sont en fac de médecine et multiplient les sorties avec leur petite bande d’amis. Jusqu’au jour fatal où Brigitte décidera de couper les ponts sans fournir d’explications plausibles… 

Quelques années plus tard, la brune tente d’explorer le passé pour comprendre cette rupture amicale douloureuse. Roman à la narration originale utilisant le tu, c’est Brune qui s’adresse à Brigitte. Elle revisite leurs jeunes années lorsqu’elles étaient deux jeunes étudiantes. Brune nous raconte le début de l’âge adulte, son cheminement fait de fêtes, de tromperies, de longues heures d’études, l’échec d’un premier mariage hâtif… Et le tourbillon de la vie ! Une tranche de vie fondatrice, exploratrice. Un incontournable de 2019 ! 

 

*******

De formation cinématographique, Carole-Anne Eschenazi accumule les casquettes puisqu’elle est conférencière, bloggeuse, youtubeuse, storytelleuse, conteuse, créatrice de tarots, et spécialiste du développement par l’imaginaire. Vous pouvez retrouver son actualité sur son blog.

Egalement publiée aux éditions Eyrolles, j’ai eu la chance de lire ses deux premiers romans dont voici les présentations respectives:

Le premier raconte les déboires d’Emeraude, surnommée Emmy, une jeune femme moderne et attachante. Âgée de 33 ans, elle vit à Paris dans un studio avec son chat Clyde. Sa vie sentimentale est au point mort mais heureusement elle peut compter sur ses trois amis avec qui elle forme avec le groupe des quatre Fantastiques. Niveau boulot, elle est chef de produit marketing pour une société qui fabrique des arrosoirs. Un boulot pas très palpitant ni épanouissant. Bref, Emmy a beaucoup de frustrations et l’impression de passer à côté de sa vie. Son moral chute encore lorsque sa mère lui annonce qu’ils vont devoir vendre le château familial faute d’argent pour l’entretenir. Pour se changer les idées, la jeune femme va voir une expo Disney. Elle est une véritable fan de cet univers (cela tombe bien, moi aussi !). Sur place, elle rencontre Maud Perrin, une bienveillante petite dame à la retraite qui est coach en imaginaire…

Pour en savoir plus sur ce roman, consultez ma chronique.

35425545_1972567106387273_8553870335731040256_n

Le second roman a comme héroïne Tara Bouviers qui vient de fêter ses 40 ans quand elle voit sa vie s’effondrer : Victor, son mari producteur, lui annonce qu’il la quitte pour une femme plus jeune, Sherry. Celle-ci animera désormais l’émission MyBeauty à la place de Tara. Sous le choc, Tara se réfugie chez sa marraine Louisiane qui lui laisse les clés de sa maison sur l’île bretonne d’Arvana. 

Dans la maison de Louisiane, Tara découvre le cadeau singulier qu’a laissé sa marraine pour elle : un jeu divinatoire doté d’étranges pouvoirs dont le but serait d’aider celui qui l’utilise à retrouver le bonheur. Une fois les cartes tirées, elles font apparaître un message : une action à mener dans un temps imparti. Lorsque l’action a été proprement menée, une croix bleue se dessine au bas de la carte. On peut alors tirer la carte suivante et continuer la partie jusqu’à son terme. Tara choisit de relever le défi et de se servir du jeu…

Pour connaître mon avis sur ce roman (un coup de cœur), je vous recommande de lire ma chronique.

 

the

Connaissez-vous d’autres blogueurs – booktubeurs qui ont écrits leurs livres et qui n’ont pas été cités dans mes deux billets?

Avez-vous lu les livres cités ci-dessus? Suivez-vous ces passionnés?

Vous voyez vous à votre tour devenir auteur?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s