[Chronique]: « 1789: l’été de sang »

 

Quatrième page de couverture:

Et si la Révolution Française n’avait pas été provoquée par le début des États généraux mais par les manifestations populaires ayant eu lieu à la suite du massacre du boulevard Saint-Antoine ? Y aurait-il eu un complot pour compromettre la réussite de ces États généraux et le roi lui-même ? Qui en serait l’instigateur ? 19 avril 1789, rue Cassette. Un couple est sauvagement assassiné. L’enquête est menée par le lieutenant général de la ville de Paris lui-même. Pour Joseph Beyraud, frère d’une des victimes et jeune portraitiste talentueux, il ne peut donc s’agir d’un simple brigandage. Sa famille serait-elle compromise dans une effroyable affaire ? Les désirs de vengeance et de vérité du jeune peintre vont le mener malgré lui dans un labyrinthe de conspirations et de secrets d’État dont il devra trouver la clé pour pouvoir sauver sa propre vie.

mon avis

Ce livre est le deuxième roman que je lis de la maison d’édition Inspire, et le premier que je lis sur le thème de la révolution française. Ce roman thriller historique écrit par Frédéric Michelet

Frédéric Michelet
Frédéric Michelet est auteur, metteur en scène, comédien français

et paru en novembre 2017 mêle réalité et fiction. Il se déroule durant la révolution française en majeure partie au sein de la capitale, théâtre de grandes agitations. Le personnage principal, Joseph Beyraud le peintre, verra sa vie changer lors d’un drame: sa sœur et son beau-frère sont assassinés et il accepte de s’occuper de sa nièce Marie-Louise. Charmante petite fille habituée à la grande vie qui sera parfois difficile à gérer pour son oncle aux moyens plus modestes et peu habitué aux caprices d’une petite fille. J’ai beaucoup aimé la relation liant ces deux protagonistes, qui sous leurs airs, sont tous deux habités par de nobles sentiments.

 

Durant cette histoire, Joseph côtoiera des personnages, acteurs (chacun à sa manière) de la révolution française. Certains ont réellement existé et d’autres sont issus de l’imagination de l’auteur. Il est de bon ton de souligner les nombreuses recherches documentaires de l’auteur (sa bibliographie figure d’ailleurs en fin d’ouvrage). Les parents de Marie-Louise sont décédés suite à l’agression sauvage d’individus mal intentionnés (mais puissants) à la recherche d’un mystérieux coffre et de documents. Joseph va enquêter et sera impliqué de directement puisqu’il est le nouveau tuteur de sa jeune nièce. Il rencontrera également l’amour auprès d’une jeune fille de condition bien supérieure à la sienne (son père est député). Celle-ci refuse le mariage de raison imposé par son père et approuve les idées des Lumières. Tous les deux se rendront dans des comités et vivront dans la rue les prémices de la révolution.

L’auteur par sa plume nous plonge de façon très réussie dans cette époque fort agitée. Ses descriptions sont minutieuses et l’ambiance est fidèle à ma représentation de cette fin du 18e siècle, une période que j’ai toujours trouvée passionnante. Son style est impeccable. Voici d’ailleurs un petit extrait pour que vous puissiez vous faire votre propre idée:

– N’entendez-vous pas ce qui se passe dans Paris et dans l’Assemblée où siège votre mari? Les valeurs et les anciens usages sont en train de changer. Bientôt, chaque homme, chaque femme sera libre. Ce pays aspire à l’égalité ! 

En bref:

Ce roman mêle fiction, histoire française et intrigue. Une excellente recette qui devrait plaire aussi bien à un public masculin que féminin, jeune ou moins jeune.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :