[Chronique]: « Hors du temps »

« Hors du temps » est un livre écrit par Nicolas Tornieri, un jeune auteur français, publié aux éditions Aconitum dans la collection Frisson. Il est disponible depuis octobre 2017 dans vos librairies.

Résumé:

En déplacement pour des raisons professionnelles, un jeune homme est victime d’une hallucination lui montrant sa compagne morte, au milieu de la route. Paniqué, il donne un coup de volant qui l’envoie dans le décor et lui fait perdre connaissance, révélant un premier cauchemar. Cherchant de l’aide, il se rend rapidement compte que la campagne environnante est anormalement déserte. Les maisons qu’il croise, le camping où il était censé séjourner ainsi que le village le plus proche, sont vides. L’électricité est coupée. Des voix lui parlent alors d’une catastrophe imminente. Les cauchemars se multiplient, et il semble impossible de rejoindre la civilisation…

mon avis

Ce livre à la superbe couverture est le deuxième livre de la collection Aconitum Frisson que je lis. Le premier s’intitulait « In purgatorii » et nous plongeait dans une intrigue au cœur d’une maison de l’horreur.

Nicolas Tornieri
L’auteur signe un premier roman

Comme on le comprend en lisant le résumé, le narrateur qui se nomme Nicolas (comme l’auteur) va vivre une étrange expérience. De la réalité, il bascule dans un autre monde, « hors du temps », où il va se retrouver tout seul. Cette coupure ne sera pas directe car l’auteur prend le temps de nous présenter Nicolas dans son quotidien. Il vit dans une maison avec sa compagne qui se nomme Jessica. Il doit faire un petit voyage d’affaire pour son boulot et c’est lors de son trajet à l’aller que tout va déraper… Hallucinations? Mauvais rêve?

 

– Comment se fait-il qu’il n’y ait plus personne? 

– Quoi?

Cette fois c’est moi qui ai parlé. De surprise car j’ai de nouveau entendu une voix dans ma tête. Tout à l’heure je n’y ai pas vraiment prêté attention mais là…

– Tous ces gens ont peut-être été enlevés?

– Ah, et par qui ? Par des petits hommes verts?

– STOP ! Ça suffit ! 

C’est un véritable dialogue qui est en train de se jouer dans mon esprit.

Ce roman court se lit très vite. L’écriture de l’auteur est fluide et le rythme est soutenu. Les pages défilent car le lecteur souhaite savoir ce qu’il va arriver au narrateur. Les questions sur la situation de Nicolas se multiplient et il faudra attendre un bon moment avant d’avoir des réponses. Le lecteur n’a aucune certitude quant à l’avenir des protagonistes auxquels il s’attache (ou pas pour certains). Cependant, à mesure que les pages se tournent, le suspens augmente crescendo jusqu’à ce qu’enfin les éclaircissements se fassent. Et là, on se dit que c’est bien joué de la part de l’auteur.

Pour ma part, j’ai  accroché rapidement même si j’avoue que ce n’est pas principalement pour la partie fantastique. J’ai aimé que ce livre se centre sur la vie du narrateur avec son histoire avec sa compagne Jessica. A mesure que l’on avance dans l’histoire, on fait la connaissance d’autres personnages comme Lily et Damien. Ils sont tous reliés les uns aux autres. Mais pour savoir comment et pourquoi, il vous faudra lire vous même ce livre !

Nicolas Tornieri explique dans sa biographie à la fin de l’ouvrage s’inspirer d’auteurs tels que (le maître) Stephen King ainsi que de Haruki Murakami (si vous n’avez jamais lu cet auteur, je vous conseille de lire sa trilogie 1Q84).

En bref: 

Un roman intéressant, bien construit et qui plaira aux amateurs de Fantastique. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :