[Chronique]: « Tempêtes Solaires – Le Nouveau Monde »

9782823118926

Tempêtes Solaires – Le Nouveau Monde publié aux éditions Persée, est le premier roman de Ludovic Spinosa.

Roman de science fiction prenant place dans un futur bien possible et proche, trop proche, où les caprices de notre soleil vont changer définitivement la face de la Terre.

L’histoire :

Une tempête solaire d’une magnitude jamais rencontrée détruit toute technologie, faisant disparaître du globe toute source d’électricité et grillant tout appareil électronique. L’humanité, extrêmement dépendante de ces derniers, se trouve ainsi condamnée à revenir l’équivalent de deux siècles en arrière. Le roman parcourt le monde au travers des yeux de plusieurs protagonistes provenant de pays, de milieux et d’origines différents qui survivent – ou plutôt essaient de survivre – face à cette apocalypse.

« Jusqu’ici nous n’avons jamais eu de catastrophe planétaire, car les tempêtes solaires étaient de faible intensité. Mais notre Système solaire a évolué, notre soleil a atteint son paroxysme, et les phénomènes sont de plus en plus intenses et répétés. »

Ludovic Spinosa a un don certain pour décrire les catastrophes qui touchent une à une notre planète et nous faire vivre le désarroi et le désespoir de tant d’humains. En insistant sur la trop grande dépendance de notre société vis-à-vis des technologies, l’écrivain nous plonge dans un véritable enfer où l’horreur grandit à chaque page. Perte du courant, destruction des moyens de communication, multiplication des cataclysmes sur Terre et maladies ne sont pourtant qu’un prélude à la plus grande horreur qui pouvait frapper l’humanité ; L’homme lui-même.

L’auteur commence intelligemment chaque chapitre soit par une réflexion sur notre mode de vie, entre égoïsme, pollution et gaspillages, soit par une évaluation des dégâts de la planète dans le livre ou bien la réalité, nous permettant de nous recentrer et d’avoir chaque fois l’image de ce monde dévasté sous les yeux.

Le problème de ce roman est son déséquilibre ; En effet, le sort de tous les protagonistes, généralement rapide et survolé, comparé à la description du phénomène solaire et de ses conséquences, formant la plus grande part du livre, nous pose de grandes difficultés pour éprouver de l’empathie pour les personnages. La fin du livre, quant à elle précipitée, fait trop vite retomber le suspens qui avait pris tant de pages à se construire, quitte à jeter le sort de nos « héros » en deux lignes.

Pour un premier livre, l’auteur se débrouille plus que bien même s’il ne parvient malheureusement pas à éviter certains écueils  comme certains passages stéréotypés ou inutilement gores ou osés qui restent selon moi des dérapages.

J’aimerais finir cette chronique par une petite réflexion sur notre humanité : « Que préfériez-vous?  N’avoir rien d’autre à manger que le même légume en boîte ou être privé d’internet pendant 40 jours ? »

2 commentaires sur “[Chronique]: « Tempêtes Solaires – Le Nouveau Monde »

Ajouter un commentaire

  1. Je vois que tu as à peu près le même ressenti que moi en ce qui concerne les personnages et donc ce côté anthropologique propre à l’oeuvre. J’attends son prochain bouquin, un autre genre m’avait-il dit, il me semble.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :