[Chronique]: « Les filles de la déesse »

« Les filles de la déesse » est un roman de 2017 écrit par Hugues Douriaux et publié aux éditions Aconitum.

Résumé:

La cour Kethene s’apprête à marier de force la jeune Than. Mais le devin du roi refuse cette union et prédit à la princesse un tout autre destin. Accompagnée d’une escorte, la jeune femme part en direction de la côte, où elle surprend un navire en train d’accoster. A son bord, des femmes barbares avides d’aventures et de découvertes, menées par le chef Orwald et son fils Junvhaar.

mon avis

Un tout grand merci aux éditions Aconitum pour ce livre !

Hugues Douriaux

Ce volumineux roman possède une jolie couverture signée par Adeline Kemp,  graphiste et dessinatrice, travaillant régulièrement avec cette maison d’édition. Comme la collection l’annonce (Aconitum fantasy), ce livre nous fait basculer dans un monde fantastique. Son auteur, d’origine française, possède une importante bibliographie ! Il n’en est d’ailleurs pas à son coup d’essai dans ce genre de la littérature.

Than-Koah-Thi-Bî-Haô est une jeune princesse appartenant au royaume de la Kéthenie. Elle est obligée de se marier, car les armées de son oncle, le roi, sont mises en difficulté par l’Empereur, et son cousin le prince Behr a disparu. Than est une jeune femme intelligente et habile dans l’art du combat. Elle refuse de s’unir à un homme qu’elle n’aime pas. Elle est appuyée dans sa décision par le mage Kraa-Akhon. Les oracles sont en effet défavorables à cette union. Than accepte la volonté des dieux et décide de prendre en charge la destinée de son royaume.

« Des étrangers de haute stature stature et au visage clair abordent nos côtes… L’un de ces géants arbore une chevelure de feu et des yeux couleur d’océan. Il rencontrera la princesse. Tous deux entreprendront une quête qui les mènera si loin qu’ils y perdront plus que leur âme… Mais c’est à ce prix, et à ce prix seul, que pourra être vaincu le charme qui protège les armées impériales. »

Junvhar provient du royaume de Norkia à bord du Draagen. Lui et ses frères sont poussés par la soif de l’aventure et la découverte de nouvelles terres dans une volonté d’expansion de leur territoire. Ils accostent en Kéthenie… Apprenant cette arrivée coïncidant avec la prédiction, Than décide d’aller accueillir ces étrangers afin de solliciter leur aide. Durant son voyage, la jeune princesse sera prise en chasse et attaquée par les Impériaux. Elle bénéficiera de l’aide plus qu’efficace de Junvhar -un guerrier de talent- et de ses compagnons.

Un style classique au vocabulaire recherché. J’ai bien aimé la petite touche d’humour présente lors de la rencontre entre Than et Junvhar. De fait, leurs premiers échanges ne sont pas toujours très aisés au vu qu’ils ne partagent pas la même langue. Ils sont directement attirés l’un par l’autre et c’est le début d’une passion comme on les aime dans les romans. Ils vivront côte à côte une grande aventure, les menant dans des coins reculés et découvrant des créatures démoniaques et primitives dont on croyait l’existence disparue.

J’ai bien aimé l’alternance de chapitres où l’on suit d’autres personnages que nos deux jeunes héros. C’est ainsi que l’on suit les agissements dans l’ombre de Beel Hissa, sorcier au service de l’empereur. Il détient un prisonnier de marque et bénéficie des services d’une jeune servante muette appelée Eza. Chaque protagoniste développe sa propre petite histoire et possède « son heure » de gloire. L’amour et la passion sont deux thèmes très forts dans ce roman. Ces sentiments mènent à un dilemme: doit-on faire passer son devoir devant son bonheur personnel? La quête entreprise par Than lui permettra de goûter à une liberté nouvelle, loin du poids des traditions. Lors de son retour, saura-t-elle revenir à sa vie d’avant? Arrivera-t-elle à sauver le royaume de Kéthenie?

Je vous laisse découvrir les réponses par vous-même…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :