[Paroles de lecteurs]: « Déambulations »

Plusieurs lecteurs ont décidé de prendre la parole en donnant leurs ressentis sur un même livre afin de confronter leurs opinions… Il s’agit de « Déambulations » de Ingrid S. Kim.

[Avis de Lionel]

« Déambulations» de Ingrid S. Kim est un  recueil d’une soixantaine de pages de poésie publié par «Mon petit éditeur ».

             L’auteure erre tout au long de ce recueil au travers de vers libres, d’une poésie sans rimes, mais si elle ne se concentre pas sur la forme, c’est bien le fond qui nous intéresse et nous marque. Le titre reflète parfaitement ses pages : Ce sont bien des déambulations, un voyage sous une véritable tempête d’émotions et d’idées qui jaillissent, nous bousculent, voire nous frappent.

             Ingrid S. Kim arrive grâce à ses vers, courts, crus, coupants, et à vif, à nous faire ressentir cette averse de pensées, de cris dans une tête où l’on sent différentes visions instinctives, incisives, oscillant entre désir et douleur, amour et luxure, plaisir et désespoir, volonté ou domination…

             Et c’est ainsi, un peu avec une curiosité morbide, avec le regard que l’on peut avoir en contemplant après une tempête que j’ai tourné les pages, plongeant dans un monde sombre mais d’une beauté certaine.

             Je regrette juste le manque de variété des thèmes abordés ainsi que, et c’est donc positif, un sentiment de trop peu, étant arrivé beaucoup trop rapidement à la fin de ces déambulations.

 Merci pour ce (court) moment.


[Avis de Lydia]

« J’ai beaucoup aimé ce petit recueil où l’auteure nous rappelle que la vie n’a pas que des côtés positifs. Je me suis demandée quelle était la part de fiction? Inspiration d’un vécu pas toujours facile? J’ai beaucoup aimé cette introspection. Le style est bref. Sa plume m’a un peu rappelé celle de Yann Quéffelec (avec bien évidemment un côté plus féminin). Par contre, un poème était en anglais, une langue que je ne maîtrise pas et je n’ai pas pu comprendre. »

Enfin, je vous propose de découvrir la jolie plume de cette auteur par un petit extrait issu du poème intitulé « Memories »

« Te souviens-tu
Mon ami mon amant
Cette veille de Pâques
Où je pleurais des larmes amères
Couchée
A tes pieds
Du temps que je savais encore pleurer
La tête sur ton genou
Te souviens-tu la musique
Qui m’étranglait le coeur »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :