« La femme au manteau violet » Clarisse Sabard

Clarisse Sabard constitue une valeur sûre des éditions Charleston. Au fil de ses titres, elle a su s’imposer dans le cœur de ses lecteurs.

Après « Ceux qui voulaient voir la mer » et « Les lettres de rose « , il s’agit du troisième livre que je lis de cette auteure. Cette histoire basculant d’une époque à l’autre est sans conteste ma préférée ! Elle m’a emportée et je vous la recommande…

Résumé:

2018. La vie de Jo vole en éclats suite à ce qui ne semblait être qu’un banal accident sans gravité ; pourtant, un scanner révèle qu’un anévrisme risque de se rompre à tout moment. Le neurologue lui laisse le choix : elle peut être opérée, mais les risques sont importants. Persuadée qu’elle va mourir, Jo se réfugie chez Victor, son grand-père. Ce dernier va lui montrer un pendentif qu’il a reçu d’Angleterre quelques années plus tôt, avec pour seule explication ce mot griffonné sur une feuille : « De la part de Charlotte, qui n’a jamais oublié Gabriel. Ce souvenir vous revient de droit. » Victor lui révèle que Gabriel était son frère aîné, décédé lorsqu’il était enfant. Jo décide de se rendre à Ilfracombe, dans le Devonshire, afin d’aider son grand-père à résoudre ce mystère, et surtout, de réfléchir à la décision qu’elle doit prendre…

1929. Charlotte et son mari, Émile, quittent leur vignoble d’Épernay pour un voyage d’affaires à New York. Sur place, la jeune femme s’éprend de Ryan, un mystérieux homme d’affaires. Lorsqu’il se rend compte de cette trahison, Émile entre dans une rage folle, la frappe et la laisse pour morte. À son réveil, Charlotte se rend compte que son mari est parti ; pire, il lui a pris tous ses papiers. Elle est effondrée : son fils de quatre mois, Gabriel, est resté en France, et sans papiers, elle ne peut pas le rejoindre…

mon avis

« La femme au manteau violet » est le dernier roman de Clarisse Sabard publié aux éditions Charleston.

Au moment où Jo se rend compte qu’elle est amoureuse de son meilleur ami Adrien et réciproquement, un accident et une mauvaise nouvelle la rattrapent. De fait, un médecin lui annonce qu’elle a un problème médical grave à la tête et qu’une opération est obligatoire. Elle décide de prendre du recul en allant passer quelques jours chez son grand-père Victor. Ce dernier pour lui changer les idées l’envoie en Angleterre pour percer à jour les secrets d’un médaillon accompagné d’une brève missive reçus il y a une quinzaine d’années. Jo se rend en Angleterre en compagnie de sa meilleure amie afin d’en savoir plus… Elle va découvrir l’histoire de Charlotte, une femme indépendante qui devra traverser beaucoup d’épreuves.

Charlotte mène d’habitude une vie banale, son existence n’étant centrée que sur son bébé de trois mois. Son mari Emile, un viticulteur français, lui offre un brève parenthèse en l’emmenant avec lui en voyage à New York. C’est dans cette Amérique de la fin des années 20 sous le joug de la prohibition qu’elle fait la rencontre de Ryan, un homme assez énigmatique sur ses activités. Irrémédiablement séduite, la jeune femme a un moment de faiblesse. Son mari, découvrant avec horreur son méfait, la punit en la laissant à New-York sans affaires ni papiers et retourne seul en France. J’ai beaucoup aimé l’alchimie existant entre Ryan et Charlotte.

De la France à New York tout en passant par l’Angleterre, ce livre te fera voyager aux côtés de personnages vibrants. Histoires d’amour, drames et secrets, Jo va découvrir les zones d’ombre d’une histoire familiale riche en rebondissements. On tourne avec fébrilité les pages au fil de l’histoire racontée par Doris, la fille de Charlotte !

En bref:

Ce livre ! Quelle petite merveille ! 

A propos de l’auteure: 

Résultat de recherche d'images pour "clarisse sabard"Clarisse Sabard est une romancière. Après un bac littéraire, elle s’oriente vers un parcours professionnel dans le commerce. Un AVC la rattrape et elle décide de se consacrer à l’écriture. Son premier roman, « Les Lettres de Rose » (2016), est le lauréat du deuxième Prix du Livre Romantique.

Elle vit aujourd’hui à Nice.

Une réflexion sur “« La femme au manteau violet » Clarisse Sabard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s