« Ceux qui voulaient voir la mer » de Clarisse Sabard

Ce n’est pas la première fois que je lis un titre de Clarisse Sabard, une auteure incontournable depuis son premier roman « Les Lettres de Rose » couronné par le Prix du Livre Romantique en 2016. Alors, lorsque j’ai vu la présentation de ce nouveau titre qui sent bon les vacances et le soleil, je n’ai pu résister à l’envie de le lire. Je remercie les éditions Charleston pour cette belle opportunité. 

Résumé:

Quand Lilou décide de quitter Paris pour Nice avec son fils Marius, elle ne se doute pas que son arrivée dans le Sud sera plus mouvementée que prévue ! Entre ses cours de yoga un peu particuliers, sa vie de mère célibataire, son original de père et son métier d’agent de bibliothèque, la jeune femme n’a pas le temps de chômer. Pourtant, c’est avec beaucoup de douceur qu’elle discute avec Aurore, une vieille dame de 90 ans rencontrée dans le parc voisin. Aurore qui attend toutes les semaines son grand amour, Albert, parti à New York tenter sa chance après la guerre. Lilou décide alors de tout faire pour retrouver le grand amour de son amie. Mais à trop vouloir remuer le passé, c’est le présent qui va la rattraper…

mon avis

« Ceux qui voulaient voir la mer » est un livre écrit par Clarisse Sabard et publié aux éditions Charleston. Il s’agit d’une nouveauté depuis peu disponible en librairie.

Vous aimeriez une jolie lecture pour partir durant ces vacances de Pâques? Ne cherche plus: ce livre va ravir le cœur de plus d’une lectrice ! 

Suite à une rupture, Lilou décide de quitter Paris pour commencer une nouvelle vie au bord de la mer à Nice. Elle est accompagnée de son adorable bonhomme Marius. Elle emménage dans un appartement sous l’œil suspicieux de sa voisine qui se méfie de tout et tout le monde. Pourtant, Lilou est une personne au bon fond, exerçant la profession d’agent de bibliothèque. Rapidement, Lilou va nouer des liens avec des nouveaux amis: Cathy sa copine de yoga, Samuel, son collègue bibliothécaire, etc..

Une mère accompagnée de son petit garçon et qui de surcroît est bibliothécaire, ce personnage ne pouvait que apparaître directement sympathique! Et attachante… Je me suis liée à elle et aux autres personnages qui gravitent autour d’elle. Particulièrement Aurore, la vieille dame qu’elle va rencontrer.

Celle-ci va partager avec Lilou le récit de sa jeunesse. Son histoire débute durant la Seconde Guerre Mondiale. Elle est juive et voit sa famille être emportée suite à une rafle. Elle sera cachée dans une famille d’accueil où elle rencontre Albert son grand amour de jeunesse. Ce jeune homme fasciné par la mer se voit obligé de partir une année à New-York. Malheureusement, après quelques temps, il cesse d’envoyer et de répondre aux lettres d’Aurore.

– Au départ, reprend-elle, il m’écrivait régulièrement. Et un jour, il n’y a plus rien eu.

Et pourtant, elle l’attend. Où puise-t-elle, soixante-cinq ans après, la force d’espérer encore son retour? Et s’il était mort? S’il avait tout simplement rencontré quelqu’un d’autre et été trop lâche pour la prévenir? A-t-elle pensé à tout cela? C’est dingue et tellement beau à la fois !

Que signifie ce silence? On est très rapidement pris dans le récit voulant connaître le dénouement de ce récit dans l’histoire. Grâce à Albert, on se retrouve immergé dans le New-York des années 50.

Nous sommes donc dans une roman qui mêle passé et présent. Une grande histoire d’un amour insatiable qui ne s’est pas éteint malgré le poids des années ! Un récit tout en émotion qui ne laisse pas indifférent avec une belle touche d’humour et porté par le style agréable et mature de Clarisse.

J’ai également trouvé intéressant de suivre l’évolution de Lilou qui va se construire une nouvelle existence avec des nouveaux amis. Elle constitue une héroïne attachante, pleine de vie (malgré les petites casseroles qu’elle traîne derrière elle). Je ne sais trop expliquer pourquoi mais elle m’a vaguement fait penser à l’héroïne de l’excellent « Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie » de Virginie Grimaldi.

 

En bref:

Une histoire solaire tout en émotion qui allie histoire contemporaine et récit du passé. Un livre qui va faire fureur auprès de mes lectrices !

Une lecture à lire au bord de la plage en vacances, sur dans une chaise longue avec le bruit des vagues et le soleil qui réchauffe sa peau. 

 

 

A propos de l’auteure: 

Résultat de recherche d'images pour "clarisse sabard"Clarisse Sabard est une romancière. Après un bac littéraire, elle s’oriente vers un parcours professionnel dans le commerce. Un AVC la rattrape et elle décide de se consacrer à l’écriture. Son premier roman, « Les Lettres de Rose » (2016), est le lauréat du deuxième Prix du Livre Romantique.

Elle vit aujourd’hui à Nice.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s