"Chère Fubuki Katana" d'Annelise Heurtier

« Chère Fubuki Katana » d’Annelise Heurtier

Le harcèlement à l’école n’est pas un phénomène sociétal nouveau mais intemporel ! Ces dernières années, les acteurs de terrain se mobilisent de manière active afin de prévenir cette problématique touchant beaucoup trop de jeunes enfants et adolescents. Cette thématique est au cœur du récit du nouveau roman d’Annelise Heurtier.

J’ai eu la grande chance de découvrir cette auteure début d’année grâce à son excellent titre «La fille d’Avril». Une fiction féministe sur fond historique portée par une jeune héroïne attachante profondément moderne (du moins pour son époque). Pour en savoir plus, n’hésitez pas à lire ma chronique.

Résumé:

Au lycée ou même chez soi, quand on vit au Japon on n’étale pas ses problèmes. Pourtant, Emi aurait beaucoup à dire : le harcèlement qu’elle subit, sa passion pour les mangas, et surtout la culpabilité qu’elle essaie d’enfouir depuis plusieurs mois… Emi ne se confie jamais. Jusqu’à ce qu’une rencontre l’incite à tout raconter. Mais peut-on se fier à n’importe qui, dans une société où les apparences priment souvent sur la vérité ?

mon avis

« Chère Fubuki Katana » est un roman d’Annelise Heurtier publié par les éditions Casterman que je remercie pour leur envoi. Ce livre disponible depuis la fin du mois d’août se destine essentiellement à des adolescentes (mais aussi aux adultes intéressées par le pitch).

Dans son nouveau roman, Annelise Heurtier nous immerge dans le Japon contemporain au côté d’Emi, une jeune fille mal dans sa peau.Vivant au cœur de Tokyo, elle aime se réfugier le weekend au Maneko Coffee, un bar à chats. Là-bas, elle va y rencontrer une sympathique jeune fille lui faisant penser par son look et son attitude à Nana Osaki, son héroïne préférée du célèbre manga de Ai Yazawa. Notre jeune adolescente est en fait une passionnée de mangas comblant grâce à leurs scénarios débridés son imagination souvent débordante. D’ailleurs, elle adore concocter ses propres scénarios dans sa tête.

A la suite d’un événement, elle s’est énormément renfermée, fuyant depuis quelques temps le contact avec autrui et ayant même du mal à communiquer avec ses propres parents. Des difficultés ne passant pas inaperçues par Ayumi, une de ses camarades qui en profite pour la maltraiter psychologiquement.

Emi va nouer une relation avec Hana. Peu à peu et grâce au contact positif de sa nouvelle amie, elle va reprendre goût à la vie et augmenter sa confiance en elle. Rien de tel quand tout va mal que la naissance d’une nouvelle amitié pour voir la vie différemment.

Dans son roman que j’ai dévoré en une journée, Annelise Heurtier nous véhicule un message positif, porteur d’espoir pour tous les adolescents traversant une période difficile. Le récit ne souffre d’aucune longueur et réserve même l’une ou l’autre surprise. 

 

En bref:

Une héroïne attachante.

Une très belle histoire au scénario intelligent et profondément contemporain.

 

A propos de l’auteure:

Annelise HeurtierAnnelise Heurtier est une écrivaine française, auteure d’ouvrages pour la jeunesse. Elle a écrit près de 30 livres pour des publics variés, des premières lectures jusqu’aux romans pour adolescents. Elle a reçu de nombreux prix pour son travail, notamment pour « Sweet Sixteen » (éditions Casterman, 2013), Prix NRP de littérature jeunesse 2014, ou « Le carnet rouge » (éditions Casterman, 2011).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s