[Chronique]: « La fille d’Avril » d’Annelise Heurtier

Le roman que je vais vous présenter aujourd’hui dans ma toute première chronique de 2019 est un savant mélange entre une lecture de divertissement et d’apprentissage ! Une fiction féministe sur fond historique portée par une jeune héroïne attachante profondément moderne (du moins pour son époque).

Résumé:

Comme pour la plupart des jeunes filles dans les années 1960, l’avenir de Catherine est tout tracé : se marier, avoir des enfants, puis… s’en occuper le plus clair de son temps. Un jour, elle est contrainte de rentrer du collège en courant. C’est une révélation : quel sentiment de force, de liberté ! Mais courir, surtout pour une femme, est une chose alors impensable. Pourtant Catherine s’interroge, rêve d’une vie différente, s’entête… Jusqu’où sa détermination la mènera-t-elle ?

mon avis

« La fille d’avril » est un roman d’Annelise Heurtier publié par les éditions Casterman que je remercie pour leur envoi. Ce livre à la jolie couverture symbolique et en phase avec son histoire est disponible depuis le mois de septembre. Il se destine essentiellement à des adolescentes (mais aussi aux adultes intéressées par le pitch).

Cela faisait un moment que ce livre traînait dans ma bibliothèque. Profitant que le thème de mon prochain atelier lecture portera sur le féminisme dans la littérature, je me suis dit que c’était la bonne occasion ! En rédigeant ma chronique, j’ai découvert que l’auteure avait d’ailleurs été interviewée par Babelio pour son roman.

Un autre livre à destination des adolescents des éditions Casterman à découvrir sur les années 60 est « À 18 ans, demandons l’impossible », un roman sur mai 68 écrit par Adeline Regnault.

On se retrouve rapidement immergé dans la période de 1966. C’est Catherine qui raconte à sa petite fille Izia l’époque de ses 16 ans. Cette jeune fille issue d’une famille nombreuse aux moyens plus que modestes va voir au fil des pages ses représentations évoluer. Cette fille d’ouvrier va même être en avance sur son temps (d’où l’expression « fille d’avril » et non de mai)! Ce livre dégage beaucoup de thématiques intéressantes: les questions de genre, les stéréotypes, l’histoire, l’émancipation féminine, l’évolution de la société, etc. Beaucoup de figures de l’époque sont également citées.

Ce livre fera à coup sûr réfléchir les jeunes, notamment sur la chance de pouvoir faire des études ! Catherine jouit d’une bourse exceptionnelle accordée par le patron d’usine de son père. Une opportunité qui lui permet de ne pas directement trouver un emploi. A l’époque, les filles devaient travailler très jeunes avant de se retrouver mariées et à la maison pour s’occuper d’une ribambelle d’enfants ! Il est d’ailleurs question dans le livre de la pilule qui à cette époque n’en était qu’aux prémices et dont on disait que les effets étaient dangereux.

Un livre pas très épais et qui se lit très vite et avec beaucoup de plaisir !  J’ai d’ailleurs hâte de le présenter et d’en débattre avec mes lecteurs lors de mon prochain atelier.

 

En bref:

Un livre intelligent et passionnant qui devrait être lu par toutes les adolescentes de maintenant ! 

 

A propos de l’auteure:

Annelise HeurtierAnnelise Heurtier est une écrivaine française, auteure d’ouvrages pour la jeunesse.

Elle a écrit près de 30 livres pour des publics variés, des premières lectures jusqu’aux romans pour adolescents. Elle a reçu de nombreux prix pour son travail, notamment pour « Sweet Sixteen » (éditions Casterman, 2013), Prix NRP de littérature jeunesse 2014, ou « Le carnet rouge » (éditions Casterman, 2011).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s