[Chronique]: « À 18 ans, demandons l’impossible « 

Résumé:

« Nous, les moins de 21 ans, nous ne pouvons pas faire entendre notre voix via le suffrage universel. Comment pouvons-nous alors montrer que nous avons des idées pour changer la société ? Réponse : grâce à notre imagination ! » 

Dans son journal intime, Madeleine raconte avec exaltation sa vie d’étudiante, ses révoltes mais aussi ses espoirs… Elle donne à voir de l’intérieur les événements de mai 68, où un vent de liberté sans précédent soufflait sur la France. 

mon avis

« À 18 ans, demandons l’impossible » est un roman écrit par Adeline Regnault publié aux éditions Casterman. Ce roman sur fond historique est une nouveauté, disponible depuis le 4 avril.

J’ai fait cette lecture suite à une curiosité naturelle pour la période entourant mai 68. Une année importante, clé dans l’évolution de notre société moderne. Je ne connais pas d’autres romans abordant ce thème et encore moins des livres à destination des adolescents et jeunes adultes.

Ce livre se présente sous la forme d’un journal et débute en fin septembre de l’année  1967. L’auteure de ce journal s’appelle Madeleine, une jeune fille qui rentre à la Sorbonne à Paris en première année de lettres. Madeleine est une jeune fille moderne, très actrice de sa vie et possédant une opinion affirmée: une héroïne comme je les aime, surtout qu’elle est passionnée par la littérature contemporaine.

Elle s’émancipe de sa famille en vivant dans une petite chambre au sein de la capitale. Comme la majorité des filles de son âge, Madeleine s’intéresse aux garçons, aime sortir. Durant le récit, elle fera la connaissance de Jean avec qui elle vivra une histoire d’amour intense. Ils seront tous deux très engagés dans les événements, prenant part aux manifestations. C’est le début d’une vie d’adulte prometteuse.

Ce livre permet une efficace immersion dans cette époque agitée. Le fait que l’histoire se présente sous la forme d’un journal renforce l’intensité, rendant l’histoire plus vivante. Madeleine nous partage en direct ses émotions, à vif !

« Les étudiants autour de moi veulent changer les choses: création d’associations, assemblées générales, manifs et ateliers. On entend surtout qu’il faut libérer la parole et parler de tout pour faire remonter les sujets qui nous tiennent à cœur. Certains ont des idées utopiques comme les miennes (il faut arrêter toutes les guerres! ), d’autres sont des chantres de la révolution. On verra bien ce que ça va donner. »

La condition de la femme, la liberté et l’affirmation sont largement abordées. Madeleine parle beaucoup de sa mère et de son style de vie bourgeois et petite vie bien rangée à la maison, mère au foyer passionnée par les Tupperware et les démonstrations ! Je n’ai pu m’empêcher de faire des parallèles entre cette période et celle de maintenant.

En plus du récit, le livre comprend un dossier documentaire sur la période de mai 68. Ce dossier réalisé par Elsa Neuville est très bien fait et comporte l’ensemble des questions que l’on peut se poser en lisant l’histoire. Il est complété par une bibliographie et des références vers d’autres livres (bandes dessinées, livres et documentaires) pour aller plus loin. Le récit est également agrémenté de nombreuses notes de bas de pages donnant plus d’informations.

En bref:

Cette histoire racontant le quotidien d’une jeune étudiante parisienne qui va vivre les événements de mai 68 est plaisant à lire et des plus instructifs. Non seulement bien écrit, il nous immerge dans cette période par le partage des événements historiques mais aussi par l’évocation récurrentes des personnalités, auteurs et artistes (Beatles, Bob Dylan, etc.) de l’époque.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :