Critique de livres·Mes lectures

« La Maison de l’orchidée » de Lucinda Riley

J’ai découvert la plume de Lucinda Riley grâce à son incontournable saga des Sept sœurs. Lors de la première vague de l’épidémie de coronavirus, je n’arrivais plus à me plonger dans mes lectures. Jusqu’à ce que je tombe sur le premier opus qui a été dévoré !!! Grâce à ce livre, j’avais enfin pu connaître à nouveau la sensation d’être happée totalement dans un récit ! 

« La Maison de l’orchidée » est un roman écrit par Lucinda Riley et publié par les éditions Charleston fin 2021. Il s’agit d’une réédition puisque le livre avait déjà été traduit en français et publié par les éditions City en 2012. J’ai eu la chance de le lire en lecture commune avec un groupe de lectrices sur Instagram.

Résumé:

Dans son enfance, Julia Forrester a passé des moments idylliques dans la serre de Wharton Park. Un immense et magnifique domaine où son grand-père était chargé de prendre soin des orchidées. Des années plus tard, Julia est devenue une pianiste de renommée mondiale. Alors qu’elle fait face à une tragédie personnelle, la jeune femme revient sur les traces de son enfance et renoue avec Christopher, l’héritier de Wharton Park. Un journal intime, écrit dans les années 1940 par le grand-père de Julia, est découvert lors de travaux de rénovation. Quels mystères renferment ces pages ? Dans les méandres de l’histoire de deux familles ravagées par la guerre, Julia va découvrir de sombres secrets qui vont bouleverser sa vie. Les secrets de familles resurgissent toujours?

J’ai totalement été embarquée par la lecture de ce « petit » pavé de 720 pages. Encore une fois, Lucinda Riley nous prouve ses talents de grande conteuse. Tous les ingrédients faisant partie de sa marque de fabrique sont réunis : une saga familiale sur plusieurs générations, des histoires d’amour, des secrets de famille, des destins brisés, etc.

Je me suis particulièrement attachée à Julia., l’héroïne de ce récit. Après la perte de son mari et son fils qui sont morts dans un accident de voiture, la jeune femme tente de survivre, ne sachant si elle saura un jour se remettre de l’horrible drame. Elle se réfugie dans un cottage dans le Norfolk, loin du monde. Elle ne mange pas et n’a aucune perspective d’avenir. Un jour, sa sœur Alicia lui annonce que Wharton Park, le domaine où travaillait ses grands-parents est en vente. L’occasion d’aller y faire un tour et de sonder le passé…

Ce livre nous fait voyager entre l’Angleterre et la Thaïlande en mêlant deux chronologies (une contemporaine et une autre débutant un peu avant la Seconde Guerre mondiale). Il constitue une véritable ode à la nature : notamment avec les jolies descriptions des paysages ou des différentes variétés d’orchidées. Plusieurs thématiques sont abordées comme celles du deuil, de la trahison, du devoir, de l’amour, de la guerre, etc.

Une fois commencé, il est impossible de s’arrêter… Un excellent cru !

Un commentaire sur “« La Maison de l’orchidée » de Lucinda Riley

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s