Critique de livres

« Les Carnets de l’Apothicaire »

Les mangas, vous aimez?

A la base, « Les Carnets de l’Apothicaire » est une série de light novels (des romans japonais ciblant surtout les jeunes adultes) écrite par Natsu Hyüga. Par la suite, elle a été adaptée sous un format manga, scénarisé par Itsuki Nanao et dessiné par Nekokurage.

Sept tomes ont été pour le moment traduits en français et publiés par les éditions Ki-oon dans la collection Seinen. Je vous propose d’en découvrir plus sur cette série actuellement en vogue.

Résumé :

À 17 ans, Mao Mao a une vie compliquée. Formée dès son jeune âge par un apothicaire du quartier des plaisirs, elle se retrouve enlevée et vendue comme servante dans le quartier des femmes du palais impérial ! Entouré de hauts murs, il est coupé du monde extérieur. Afin de survivre dans cette prison de luxe grouillant de complots et de basses manœuvres, la jeune fille tente de cacher ses connaissances pour se fondre dans la masse.
Mais, quand les morts suspectes de princes nouveau-nés mettent la cour en émoi, sa passion pour les poisons prend le dessus. Elle observe, enquête… et trouve la solution ! En voulant bien faire, la voilà repérée… Jinshi, haut fonctionnaire aussi beau que calculateur, devine son talent et la promeut goûteuse personnelle d’une des favorites de l’empereur. Au beau milieu de ce nid de serpents, le moindre faux pas peut lui être fatal !

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est mon-avis.jpg

J’ai ressenti l’envie de découvrir ce manga grâce à ses jaquettes constituant une pure merveille pour nos yeux ! Les dessins de Nekokurage sont réussis et constituent une véritable plus-value.

Mao Mao est une jeune femme possédant des capacités de déduction exceptionnelles et est extrêmement érudite grâce à des connaissances précieuses et rares transmises par son père adoptif. Elle est sans cesse missionnée par l’énigmatique Jinshi au charme redoutable pour résoudre toutes sortes d’enquêtes. Des personnages attachants, de l’humour, des complots mais aussi des meurtres : cette série de grande qualité ne pourrait-elle pas finalement appartenir au genre du cosy mystery?

J’ai eu l’occasion de lire les six premiers tomes (le septième est commandé) ayant une préférence pour le quatrième et le sixième. Il s’agit des deux opus où l’intrigue gagne en profondeur. Peu à peu, nous en apprenons plus sur l’histoire et le passé des différents protagonistes.

Découvrez la face cachée du lieu le plus secret de la cité impériale ! Dans ce monde de femmes régi par les hommes, Mao Mao aura besoin de toute son intelligence et de tout son savoir pour démêler les intrigues de la cour… Avec son héroïne hors norme et ses décors magnifiques, ce manga événement adapté d’un roman à succès a tout pour plaire ! Et vous, aurez-vous le courage de goûter à ses délices ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s