« La Dame et le poète » de Maeve Haran

Tu en as déjà marre de la rentrée littéraire? Alors, cet article est pour toi ! Le livre que je te propose aujourd’hui ne fait absolument pas partie de la sélection des 524 nouveaux romans, ceux te rappelant que nous sommes à la fin de l’été et qu’il sera bientôt temps de ranger tes jolies robes d’été pour ressortir ta doudoune du grenier.

« La dame et le poète » est écrit par Maeve Haran et publié par les éditions Milady en format poche. Cette romance historique, une histoire vraie, raconte la grande histoire d’amour unissant le poète John Donne avec Ann More, une jeune fille dotée d’un remarquable esprit.

Résumé:

Dans l’Angleterre élisabéthaine, il ne fait pas bon être érudite lorsque l’on est une jeune fille de bonne famille. Pourtant, la jeune Ann More a reçu une solide éducation de la part de son grand-père. Conséquence de cette anomalie : la jeune fille refuse d’épouser un homme avec lequel elle n’aurait aucun plaisir à vivre. Un tel entêtement ne peut que lui créer des problèmes, surtout lorsqu’il se double d’un amour déraisonnable pour un jeune poète à la réputation sulfureuse : un certain John Donne.

mon avis

Ann, la narratrice de ce récit, a été élevée par ses grands-parents, sa mère étant décédée alors qu’elle était toute jeune. Son grand-père, faisant fi de sa condition féminine, lui a dispensé une excellente éducation, lui apprenant notamment la maîtrise du grecque et du latin, et lui faisant découvrir des auteurs comme Ovide. Alors qu’à cette époque, il est demandé aux femmes de devenir des épouses, maîtresses de maison et mères. Dans le début de l’histoire, j’avais l’impression de lire un roman de Jane Austen ! Le père d’Ann, désormais remarié et vivant dans une autre demeure au côté de sa nouvelle épouse, n’espère qu’une chose pour ses cinq filles: pouvoir les marier à des hommes issus de bonnes familles dans le but de s’élever dans la société.

Ann appelée par sa tante à Londres doit quitter le tranquille domaine familial. La sœur de son père bénéficie de la place très convoitée de dame de la chambre privée de la reine Elizabeth. Notre jeune héroïne se rend compte directement que la vie à la cour ne l’intéresse pas. Sa tante voulant la punir, lui fait faire quelques corvées dans sa grande maison. Habillée en servante, elle sera approchée par le secrétaire de son oncle, le poète à la réputation sulfureuse: John DonneEntre attirance et indignation, cette rencontre ne la laissera pas indifférente ! 

A la base, j’ai choisi ce roman attirée par sa jolie couverture, poussée par l’envie d’être emportée dans une histoire d’amour interdite et enfin la perspective d’être émue par les extraits de vers de ce poète dont je n’avais jamais entendu parler. Mais finalement, au terme de ma lecture, je constate que ma préférence dans cette romance historique a été la description de l’époque et de la condition féminine. Concernant l’histoire d’amour, je vous encourage à ne surtout pas lire la biographie de John Donne et à la découvrir par vous même. 

A propos de l’auteure:

Maeve Haran

Maeve Haran est une ancienne journaliste et productrice de télévision. Son premier livre «Having It All» a connu un grand succès ; elle a écrit ensuite neuf romans, plus de cinquante nouvelles et elle est publiée régulièrement dans les quotidiens anglais. Elle vit au nord de Londres avec son mari, ses trois enfants et ses animaux.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s