« La mariée de Ceylan » de Dinah Jefferies

Le mois passé, je vous avais présenté dans une précédente chronique le livre « La fille du marchand de saphirs » de Dinah Jefferies. Aujourd’hui, j’aimerais vous parler de son précédent titre « La mariée de Ceylan » qui vient tout juste de paraître en poche.

Résumé: 

À dix-neuf ans, Gwendolyn Hooper débarque à Ceylan pleine d’espoir et impatiente de rejoindre son nouvel époux, un riche planteur de thé. Mais l’homme qui l’accueille se révèle rapidement très différent de celui dont elle est tombée amoureuse à Londres. Sombre et distant, Laurence se consacre à son travail, laissant sa jeune épouse découvrir seule la plantation. Lorsqu’elle tombe enceinte, Gwen est folle de joie à l’idée d’avoir des jumeaux. Mais lors de l’accouchement, la jeune mère se retrouve face au plus terrible des dilemmes et doit faire un choix… Si un jour la vérité éclate, Laurence parviendra-t-il à comprendre et à lui pardonner ?

mon avis

« La mariée de Ceylan » est un livre de l’auteure Dinah Jefferies publié aux éditions Milady et disponible en poche depuis le 16 janvier.

J’avais déjà beaucoup aimé découvrir « La fille du marchand de saphirs», mais suite à ma lecture de celui-ci, je peux vous dire que j’ai une grande préférence pour « La mariée de Ceylan » que je trouve supérieur. Je l’ai d’ailleurs dévoré sur un weekend ! Si vous aussi vous avez lu les deux livres de l’auteure, n’hésitez pas à me dire en commentaire lequel vous avez préféré !

« La mariée de Ceylan », c’est Gwen, une anglaise qui va vivre avec son mari un planteur de thé gérant un grand domaine avec beaucoup de travailleurs. Alors qu’elle est toute jeune, son époux est déjà veuf et âgé de 37 ans. Il s’occupe aussi de sa petite soeur, Verity, qui voue une passion à son grand frère et n’est pas ravie d’avoir à nouveau une belle-sœur. Gwen, malgré son statut de maîtresse de maison va devoir s’imposer. Surtout qu’elle n’approuve pas toujours les conditions de vie des travailleurs vivant à cette époque dans une grande misère (nous sommes au début du bouquin en 1925). Les descriptions de l’auteure sont toujours d’un grand réalisme. 

Gwen va se heurter aussi à un mari parfois distant et en proie à des fantômes, comme celui de sa première femme qui s’est tragiquement donnée la mort. Une autre difficulté vient de Christina, une américaine veuve d’un banquier influent, et qui a entretenu une liaison avec Laurence.

La vie de couple des jeunes mariés connaît des hauts et des bas, alternant belle romance avec des secrets enfuis. Tout pourrait s’arranger lorsque Gwen tombe enceinte, mais c’est le contraire lorsqu’un malheur se produit lors de l’accouchement.

Dès le départ et jusqu’à la toute dernière ligne, je me suis retrouvée immergée dans ma lecture ponctuée d’un grand nombre de révélations. Gwen est une héroïne attachante, moderne, pour qui on éprouve beaucoup d’empathie au vu des drames récurrents auxquels elle fera face. La plume de l’auteure est fluide, captivante, et tous ses personnages sont complexes et entiers. Sans compter sur les descriptions détaillées de paysages exotiques nous donnant l’envie de voyager et de découvrir ces endroits idylliques.

 

En bref:

Un livre idéal à déguster sous un plaid avec une bonne tasse de thé chaude !

Un livre que je compte acquérir pour ma bibliothèque car je lui garantis un succès fou auprès de mes lectrices.

 

A propos de l’auteure:

Dinah JEFFERIESNée en Malaisie, Dinah Jefferies est arrivée en Angleterre à l’âge de neuf ans. Sa passion pour l’Asie du Sud-Est et l’Extrême-Orient ne s’est jamais démentie, et elle saisit chaque occasion de s’y rendre. Elle a fait partie d’une communauté avec un groupe de rock, et a travaillé dans le domaine de l’art. Après avoir vécu en Italie et en Espagne, elle habite désormais dans le Gloucestershire avec son mari (et un Norfolk Terrier malicieux) et se consacre à l’écriture. La Mariée de Ceylan, plébiscité par les critiques du monde entier, est son deuxième roman.

2 commentaires sur “« La mariée de Ceylan » de Dinah Jefferies

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :