[Chronique]: « Apocryphe »

Résumé:

Jérusalem. An 30.
Un petit garçon regarde avec rage son père agoniser sur une croix.

Son nom est David de Nazareth, et ceci est son histoire.

Un adolescent en quête de justice et de vérité,
Une fresque épique, violente et émouvante,
un thriller biblique à couper le souffle,
relecture stupéfiante de l’histoire officielle.

mon avis

« Apocryphe » est un roman de René Manzor publié aux éditions Calmann-Levy Noir en octobre de cette année.

J’ai tout d’abord entendu parler d’Apocryphe (un titre très bien choisi) par d’autres blogueurs littéraires. Décrit comme un thriller biblique, j’ai eu très envie de le lire ! Il s’agit de la première fois que je lis un livre de cet auteur, et aussi d’une première collaboration avec la maison d’édition ! Un premier contact qui est mal tombé vu que le livre a été envoyé durant les grèves de la poste belge ! Je tiens donc à m’excuser auprès des éditions Calmann-Levy pour tous ces tracas.

J’ai trouvé ce thème de thriller historique biblique original !  Bien qu’il s’agisse d’une réécriture de l’Histoire mêlant réalité et fiction, il a dû nécessiter beaucoup de recherches pour immerger le lecteur dans l’époque. La place de la femme durant cette époque, la condition des gens et surtout la grande précarité y sont mis en avant. Et que vous soyez catholique ou athée, peu importe : l’auteur ne prend pas parti.

Le héros de ce livre est David de Nazareth, fils de Yeshua, qui a vu son père être crucifié alors qu’il n’était qu’un petit enfant. Sept ans se sont écoulés et il mène une existence cachée avec sa mère dans le désert. L’isolement lui pèse et le jeune adolescent aimerait « ramasser le flambeau de la révolte là où son père l’avait laissé choir». L’objectif est de se libérer de l’occupation romaine par l’insurrection.

René Manzor nous conte l’histoire de David mais aussi d’une kyrielle de personnages comme Ponce Pilate, Caïphe, l’empereur Caligula, Barabas, Judas,… Cette mise en lumière de toutes ces personnalités historiques m’a motivée à me renseigner. Outre tout cela, j’ai aimé que l’auteur nous décrive David comme un gamin ordinaire qui a souffert de la perte prématurée de son père. René Manzor nous offre des personnages tout en nuances ! 

Le livre est découpé en de courts chapitres alternant entre les personnages et les endroits, et le rythme est soutenu (pas le temps de s’ennuyer). Certains passages se révèlent assez violents et vous trouverez beaucoup d’action et de scènes de batailles, tout en maintenant l’atmosphère réaliste prégnante.

En bref:

René Manzor est un nom que je ne suis pas prête d’oublier ! Seule une plume talentueuse pouvait gagner le pari risqué d’écrire un thriller biblique dont le héros serait le fils de Jésus. Si le pitch vous interpelle, alors je vous conseille de faire votre propre avis !

 

Pour se procurer le livre, c’est par ici

A propos de l’auteur:

Résultat de recherche d'images pour "rené manzor"

René Manzor, nom de plume de René Lalanne, est un réalisateur, scénariste et écrivain français. Il débute sa carrière par la réalisation de quelques courts métrages, dont « Synapses » qui remporte le Grand prix au Festival international du jeune cinéma de Hyères. En 1986, il sort son premier long métrage, « Le Passage », un film fantastique avec Alain Delon (également producteur).

 

2 commentaires sur “[Chronique]: « Apocryphe »

Ajouter un commentaire

  1. Bonjour, ah oui, le pitch m’interpelle, archi tentée par ce thriller biblique très original, j’en ai lu beaucoup de bien sur beaucoup de blogs !
    Bonne journée

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :