Les veuves de Malabar Hill

« Les veuves de Malabar Hill » est un roman de Sujata Massey

Le livre dont je vais te parler aujourd’hui est le tout premier que j’ai lu dans le cadre de mon nouveau rôle de lectrice Charleston. Un roman sortant totalement de ma zone de confort et me faisant délicieusement voyager jusqu’au Bombay du début du 20e siècle. 

Résumé:

Années 1920, Inde.

Perveen Mistral vient de rejoindre le cabinet d’avocats de son père, devenant la toute première femme avocate en Inde, un statut qui ne manque pas de faire débat. Mais quand un meurtre est commis dans une riche maison musulmane pratiquant la purdah (séparation stricte des femmes et des hommes) elle est la seule à pouvoir mener l’enquête. En effet, les seules survivantes – et potentielles témoins du crime – sont les trois veuves du riche marchand, vivant recluses dans une partie de la maison interdite aux hommes. Seule Perveen peut comprendre ce qui s’est réellement passé à Malabar Hill…

Une enquête passionnante, qui nous plonge au cœur de la société indienne du début du XXe siècle et de la place qu’y occupent les femmes.

mon avis

« Les veuves de Malabar Hill » est un roman de Sujata Massey publié aux éditions Charleston traduit de l’anglais par Aurélie Tronchet.

Perveen Mistry est l’héroïne de ce roman, mais aussi une héroïne tout court car elle est la première femme avocate de Bombay. Bon, il faut avouer qu’elle a tout de même quelques facilités car son père – lui-même avocat de belle renommée – a engagé sa fille dans son cabinet.

Au niveau de sa structure, ce livre entremêle deux chronologies. J’ai aimé l’immersion dans ce pays lointain aux coutumes uniques et complexes, notamment grâce au vocabulaire spécifique décrivant minutieusement les traditions indiennes. L’auteure dépeint la société indienne dans le giron de l’empire britannique et met en avant la condition féminine de l’époque, le rapport avec la famille, l’époux, mais aussi la belle-famille. Certaines pratiques ancestrales m’ont d’ailleurs heurtée !

Perveen est une jeune femme brillante, déterminée et souvent impulsive. Elle fera quelques petites erreurs de parcours comme on le découvre dans la chronologie débutant en 1917 retraçant son parcours universitaire atypique (du moins pour une femme de son époque) et ses histoires de cœur. Lorsqu’une femme épouse un homme en 1920, elle bénéficie de très peu de perspectives hormis l’épanouissement dans la vie de famille. Alors, lorsqu’elle souhaitera divorcer, le combat s’avérera encore plus ardu la faisant renoncer à sa réputation et surtout à tout espoir de vivre une autre histoire d’amour. Un parcours difficile attend notre jeune femme, mais ces étapes la feront mûrir et lui permettront de comprendre quelles sont ses aspirations profondes.

La première chronologie se déroule en 1921 où elle exerce en tant qu’avocate. Omar Farid, un propriétaire d’une fabrique de textile, est décédé d’un cancer. Il laisse trois veuves sous la surveillance d’un exécuteur testamentaire, Faisal Mukri. Ce dernier souhaite faire des modifications et que les veuves renoncent à leurs biens afin de les transmettre en dotation à l’oeuvre de bienfaisance familiale. Que cache ce singulier souhait? L’affaire se corsera lorsqu’il sera retrouvé mort dans la demeure familiale. Perveen va devoir aller sur le terrain et dénouer une complexe intrigue…

En bref:

Sujata Massey, une auteure à la plume en or, nous offre une histoire d’émancipation au cœur de la société indienne du début du 20e siècle.

Perveen Mistry constitue une héroïne au parcours hors-normes porteuse d’espoir et ouvrant la route à beaucoup d’autres jeunes filles. 

 

A propos de l’auteure:

Sujata MasseySujata Massey est née en Angleterre de parents d’origine indienne et allemande. Elle a été élevée principalement à St. Paul, dans le Minnesota, et vit à Baltimore, dans le Maryland. Avant de devenir romancière à plein temps, elle était journaliste de reportage au Baltimore Evening Sun. Ses romans ont remporté les prix Agatha et Macavity et ont été finalistes des prix Edgar, Anthony et Mary Higgins Clark.

 

Une réflexion sur “« Les veuves de Malabar Hill » est un roman de Sujata Massey

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s