«Ctrl+Alt+Suppr» de Bertrand Puard

«Ctrl+Alt+Suppr» est un roman de science-fiction de Bertrand Puard. Cet auteur ne m’est pas inconnu notamment grâce aux romans «L’archipel». Le livre se destine aux ados et se veut dans l’esprit des succès « adulescents » tels que «Le Labyrinthe», «Hunger Games»,  «Divergente» et autres…

Résumé:

Un empire technologique plus puissant que Google, qui contrôle le monde entier.
Une entreprise secrète qui lutte contre l’influence de l’argent et des fake news.
Un adolescent solitaire avide de sensations fortes.
La fille d’un ministre un peu trop scrupuleux.

mon avis

Ce roman a piqué mon intérêt au vu de sa forme : ses 8 premiers chapitres étant sortis sur internet avant d’être réunis avec leur conclusion en version papier grâce aux éditions Casterman.

// 8 semaines, 8 épisodes, 8 interactions avec vous
// Un épisode dévoilé chaque vendredi
// Une intrigue influencée par vos choix

Quelle différence me direz-vous ? Et bien ces premiers chapitres s’articulent à la manière d’un livre dont vous êtes le héros, l’auteur ayant fait appel à ses lecteurs pour leur demander ce qu’ils voulaient pour la suite de l’intrigue. Se concentrer plus sur l’héroïne ? Découvrir le passé de tel personnage ?… C’est cette interaction entre avec les fans connectés qui, en plus d’être novatrice, donne tout son intérêt au livre.

Si j’ai été particulièrement intriguée par sa forme épisodique, le fond multiplie les écueils. N’ayant pas forcé sur la transition entre les différentes parties, l’histoire semble partir dans tous les sens. Tel antagoniste particulièrement développé dans un chapitre disparait totalement dans le suivant. Les différents personnages m’ont également fortement agacée : le jeune capable de hacker n’importe quel système informatique en 15 secondes, l’autre capable de mémoriser tout ce qu’il a lu, le héros leader-né qui endosse la lourde responsabilité… Bref, l’écriture accélérée du roman l’a conduit dans les sentiers de la facilité. Entre manque de crédibilité des personnages mal écrits, solutions miraculeuses toutes trouvées, je n’ai pu m’empêcher de lever les yeux au ciel plusieurs fois.

Malgré tout, le format a piqué ma curiosité et m’encouragerait plutôt à découvrir la suite. Peut-être cet essai novateur pourra donner suite à un nouveau genre de livres à succès ?

En bref:

Développé à l’aide des fans qui en deviennent des acteurs de l’histoire. À réserver aux jeunes adolescents et aux fans de la première heure.

 

A propos de l’auteur :

Bertrand PuardBertrand Puard est un romancier et scénariste français. Il fait ses débuts d’écrivain en publiant une nouvelle « Et la lumière fut » (1998), qui sera saluée par la critique. Encouragé par Serge Brussolo, alors directeur littéraire au Masque, il fait paraître son premier roman, « Musique de nuit » (2001), qui obtient le Prix du roman policier du festival de Cognac 2001. Il obtient également en 2003 le prix du roman d’aventures pour « La Petite Fille, le Coyote et la Mort ».
En 2012, il obtient le prix Cognac Jeunesse pour sa série « Les Effacés ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s