[Chronique] « Le silence nous appartient »

Résumé:

Ce jour d’été, Augusta ne l’oubliera jamais. Ni le corps sans vie d’Élisa, cette brune aux yeux de jade, flottant dans l’Atlantique. Quatre ans plus tard, Augusta n’est plus que l’ombre d’elle-même quand elle retrouve la terre de son enfance. Au détour des signes étranges qu’elle perçoit, elle n’a plus qu’un choix : se heurter à l’épais mur du silence, pour comprendre les fractures du passé et abolir sa culpabilité. Qui était réellement Élisa ? Quel secret cachait-elle ? Entravée par les tourments, les mystères et les désillusions, la route de la vérité semble bien longue et troublante. Mais parfois, l’amour peut tout changer! Une plongée au cœur d’un tourbillon émotionnel, sur la côte de beauté, sauvage, entre terre et océan.

mon avis

Résultat de recherche d'images pour "rien d'autre que la vie"

 

Attention, coup de cœur à l’horizon…

J’aimerais commencer ma chronique en remerciant Claire Casti de Rocco pour l’envoi de son tout dernier livre ! Grâce à elle, j’ai passé un excellent moment de lecture, un de mes meilleurs de cette année 2018.

« Rien d’autre que la vie », le premier roman que j’avais lu de l’auteure, avait déjà été une très bonne découverte mais celui-ci est encore mieux !

« Le silence nous appartient », publié par les éditions City au mois d’avril, est le troisième roman de l’auteure.

Dès le départ, j’ai été intriguée par ce nouveau roman offrant une magnifique couverture. J’ai aimé le contexte particulier dans lequel se déroule l’histoire: dans une France qui connait une vague d’attaques terroristes.

Augusta, le personnage principal, est une jeune femme attachante de 21 ans. Sa vie a été ponctuée d’événements tragiques (à commencer par le décès de ses parents quand elle était jeune). Alors qu’elle vivait depuis quelques années à Paris aux côtés de son oncle et sa tante, elle est obligée de retourner vivre dans la grande demeure familiale située au bord de l’océan sur la côte de beauté en Charente-Maritime à cause de la menace terroriste.

Un endroit où elle n’était plus retournée depuis quatre ans à la suite d’un accident tragique et traumatisant pour elle. Dans la maison, elle perçoit des signes paranormaux, comme si on voulait rentrer en contact avec elle, lui délivrer un message.

Augusta rencontre Johan, un homme plus âgé qui va rapidement exercer sur elle une attirance. Mais il y a aussi Mathieu son ami depuis sa tendre jeunesse et qui espère plus qu’une simple amitié…

L’auteure arrive à nous présenter des protagonistes à la psychologie travaillée. J’ai totalement été séduite par le personnage de Johan, ce photographe au passé mystérieux.

Ce roman, construit autour d’une intrigue qui tient la route, compte son lot de surprises et de révélations. La musique est très présente et on perçoit la passion de l’auteure pour cet art.

En bref:

J’ai tout aimé: le cadre, le contexte, la partie paranormale et la relation qui unit Johan à Augusta.

Un récit original qui vous happe dès les premières pages.

 

Résultat de recherche d'images pour "claire casti de rocco"A propos de l’auteure:

Claire Casti de Rocco est l’auteure de trois romans dont « Rien d’autre que la vie (City, 2017), qui a rencontré un beau succès. Passionnée, elle écrit pour faire résonner l’émotion avec des personnages complexes, des personnages toujours en quête de bonheur.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :