[Chronique]: « Rien d’autre que la vie »

Bonjour chers lecteurs,

 

« Rien d’autre que la vie » est le titre du tout dernier roman de la jeune et sympathique auteure française Claire Casti de Rocco.

Vous pouvez trouver plus d’informations sur la vie de la romancière via:
Son blog : http://clairecastiderocco.blogspot.fr/
Sa page Facebook : https://www.facebook.com/clairecastiderocco/?ref=hl

Je tiens vivement à la remercier pour son envoi et la charmante dédicace dont elle m’a fait l’honneur!

 

Synopsis du livre:

Nous allons commencer par une petite mise en bouche :

2007. Laurent, trentenaire, meurt d’un cancer. Il a laissé une lettre, accompagnée d’une photo. Ce pli se destine a une certaine Anna, son grand amour de jeunesse. La sœur du défunt trouve la lettre et décide de contacter la jeune femme pour la prévenir. Anna vit une vie de famille bien tranquille avec ses deux filles et son mari. Elle n’avait plus revu Laurent depuis des années suite à une douloureuse rupture assez inexpliquée!

Elle  est bouleversée par cette mauvaise nouvelle… Malgré sa grossesse (elle est enceinte de plus de 8 mois) et du trajet (l’enterrement a lieu à plus de 350 km), elle décide d’ assister au dernier hommage de son premier amour…

Résultat de recherche d'images pour "normandie vaches noires"Pendant son absence, sa fille aînée découvre un carnet relatant la merveilleuse jeunesse d’Anna. Nous voici plongé en Normandie en 1991. Anna a 17 ans, elle est pétillante, pleine de vie. Elle rencontre une bande de jeunes garçons, dont un nommé Laurent. Ils se voient en bande, font des barbecues, vont en boîte… Commence dès lors une passionnante mais courte histoire d’amitié et surtout d’amour…

Mon avis:

Ce livre est agréable dès son premier contact grâce à la magnifique couverture du livre et la présentation  touchante faites au dos du livre.

La dynamique du récit s’appuie sur deux temporalités différentes.

Personnellement, j’ai eu un coup de cœur pour celle du passé où on suit la jeunesse de la narratrice.  L’auteure, par sa jolie plume, nous fait vivre les moments  forts qu’Anna a connus lors d’un été sans pareil à l’âge de ses 17 ans. Nous suivons pas à pas sa rencontre avec Laurent et vivons presque par procuration la naissance de leur amour. J’ai également adoré le récit de leurs après-midis passés aux falaises normandes des Vaches Noires. Les descriptions détaillés nous permettent de ressentir l’ambiance et les sensations vécues par les personnages. De si beaux moments de la vie…

Bref, une bonne lecture en perspective qui ne m’a pas déçue. D’ailleurs, plus j’avançais dans le roman plus j’accrochais à l’histoire!

Bien évidemment, j’ai sciemment omis de vous révéler certains passages dans cette chronique pour vous laisser le découvrir par vous-même.

Extraits choisis:

« Deux ans d’amitié, d’amour même, ça ne s’oublie pas comme ça » (p. 35)

« Il n’était pas loin de dix-huit heures trente quand nous quittâmes la plage. La peau rougie du beau soleil de cette fin de juin, nous embarquâmes tous les cinq dans la voiture de Laurent. Sur l’air de l’une des chansons de Madonna, « La Isla Bonita », nous prîmes le chemin du village. » (p. 238).

Bonne lecture 😉

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :