Critique de livres·Les policiers·Les romans policiers·Mes lectures

« Les enquêtes de Lady Rose. Tome 1. Meurtre et séduction » M.C. Beaton

Un cosy mystery ou cosy murder est un sous-genre du roman policier. La particularité de ces livres réside dans leur ambiance : légère, chaleureuse (d’où le mot cosy). Il y a bien entendu des meurtres et l’enquête est menée par un non-professionnel, généralement une femme. Le but de ces livres n’est pas de verser dans le gore, les bains de sang et la violence.

Ce genre est de plus en plus représenté dans les catalogues des maisons d’édition francophone et séduit de nombreuses blogueuses littéraires.

Ces prochaines semaines, je vais vous parler de mes différentes lectures sur ce thème. Jusque maintenant, j’ai à chaque fois passé un excellent moment. Vous verrez que les différents titres présentent tous des similitudes.

M.C. Beaton est essentiellement connue pour sa série Agatha Raisin composée de 31 volumes. Aujourd’hui, je vous propose de découvrir une autre de ses histoires intitulée « Les enquêtes de Lady Rose. Tome 1. Meurtre et séduction« , également publiée aux éditions Albin Michel.

Résumé:

Belle et rebelle, telle est Lady Rose.

Après s’être compromise avec les suffragettes, au grand désespoir de ses parents, la jeune fille de bonne famille fait une entrée désastreuse dans la haute société londonienne… Ce qui ne dissuade pas un Sir aux allures distinguées de lui faire les yeux doux. Très louche, selon le père de Lady Rose, qui charge le capitaine Harry Cathcart, aristocrate désargenté, d’en savoir plus sur le prétendant… En démasquant un imposteur, Harry se découvre des talents de détective privé. Et une petite fortune à se faire ! Lorsqu’au beau milieu d’une réception, un meurtre est commis, il propose à Lady Rose de faire équipe avec lui. L’occasion idéale pour l’indocile jeune femme d’échapper à la chasse au mari…

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est mon-avis.jpg

J’ai beaucoup aimé cette histoire se déroulant en Angleterre à la fin du 19e siècle. Lady Rose est la fille unique du comte de Hadshire. Elle se sent en décalage des codes de la bonne société qui attendent d’elle de trouver un mari. Malgré sa dot conséquence et sa grande beauté, elle rate sa saison mondaine à cause de son libre parler.

Harry Cathcart est lui aussi un peu en marge de la société. Cet homme dénué de manières a fait la guerre des Boers et a été réformé de l’armée pour des raisons médicales. Plusieurs nobles font appel à lui et très vite son talent d’homme de terrain et détective privé se révèle.

Ce livre, le premier tome d’une saga en comptant quatre, est un mélange entre séries connues: La chronique de Bridgerton et Sherlock Holmes. La force du livre ne réside pas dans son style mais dans son objectif réussi d’offrir à ses lecteurs du délassement. Lorsqu’il y aura un meurtre à l’intérieur du château où elle séjourne, Lady Rose ne pourra s’empêcher de chercher le coupable. Ses relations avec le capitaine Cathcart sont tendues, donc amusantes pour nous, lectrices. Ils s’exaspèrent tout en s’admirant ! Les deux protagonistes principaux sont secondés chacun: par son valet pour Harry et sa femme de chambre pour Rose. Deux personnages également intéressants et attachants.

Un vrai régal !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s