Quoi de neuf niveau BD?

Il n’y a pas que les romans qui font parler d’eux en cette rentrée littéraire d’automne ! Je vous propose aujourd’hui un billet regroupant trois nouvelles bandes dessinées. Elles sont publiées par les éditions Dupuis.

« GAME OVER – t.19 Fatal Beauty » par MIDAM, ADAM & PATELIN

KID PADDLE a su conquérir le cœur des lecteurs de BD. Cet enfant passionné par les jeux vidéo les plus morbides a vu son avatar vidéoludique, le petit barbare, devenir une série à part entière. Les bandes dessinées GAME OVER sont donc une série dérivée de Kid Paddle s’articulant autour de ce héros qui n’aspire qu’à trouver la sortie du niveau et à sauver la princesse.

Même après 19 tomes, il est toujours aussi extraordinaire de voir avec quelle imagination les créateurs de la série, parfois inspirés par des idées de fans, malmènent le héros. Si le concept reste extrêmement simple, les aventures, aussi inventives que gores et funestes, vous arracheront plus qu’un sourire.

Dépourvus de dialogues, les GAME OVER se lisent et se relisent très rapidement mais avec beaucoup de plaisir. De quoi s’assurer, avec Kid Paddle, une place très confortable sur le podium des bandes dessinées humoristiques pour les jeunes.

*****

« SPIROU CHEZ LES SOVIETS » Par TARRIN & NEIDHARDT,

Dernièrement très agréablement surpris par SPIROU À BERLIN, je me réjouissais de parcourir ce nouvel album. Disons-le tout de suite, celui-ci joue la carte de la nostalgie à fond, au point que je me suis demandé à plusieurs reprises s’il ne s’agissait pas là d’une réédition d’un vieil album. De quoi ravir les amateurs du groom de la génération précédente.

L’histoire se situe d’ailleurs avant la disparition du rideau de fer, et très classiquement, nous raconte comment nos héros Spirou et Fantasio partent sauver le comte de Champignac, capturé pour mener à terme une nouvelle arme soviétique.

Les dessins utilisent le trait de Spirou et Fantasio des années 80. Les pages mettent à l’honneur l’environnement des soviets avec des cases reprenant le Kremlin, des véhicules et autres bâtiments russes… Spirou chez les soviets est bourré de références, notamment à la bande du gaffeur de chez Dupuis, à notre chère patrie avec un jeu sur les clichés parfois… limite, voire provocants. C’est donc avec un malin plaisir que l’on cherche la petite pique glissée ici ou là.

*****

D.O.W. 1. les ailes du loup de Barboni et Gabor

« D.O.W. – T.1 Les ailes du loup » par BARBONI et GABOR

Changement radical de style avec une bande dessinée policière. La nouvelle série des éditions Dupuis nous présente Aliocha, tatoueur des célébrités le jour, et street artist la nuit, utilisant ses tags et peintures pour dénoncer les réseaux criminels et divers trafics de la pègre. Il croisera sur sa route Alexandra, dite Sasha, jolie médecin qui va l’aider, un peu malgré elle, quand les choses se compliqueront.

La qualité de cette BD nous montre l’investissement du dessinateur et du scénariste. Les traits sont soignés et riches, de la première page à la dernière, que ce soit du point de vue des personnages ou des décors. L’intrigue quant à elle se veut suffisamment complexe pour créer un background intéressant autour des protagonistes.

En effet, sans vous en dire trop sur l’intrigue, les motivations du héros le ramènent à une vengeance familiale, à des liens avec la famille du tsar de Russie et plusieurs manipulations. Assez pour déjà attendre avec attention la sortie du tome 2.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s