« Je suis ton soleil » de Marie Pavlenko

Le livre que je vais vous présenter aujourd’hui fait indéniablement partie de mes lectures marquantes de ce début d’année 2020. Lu en apnée, criant sur toute personne voulant m’interrompre, je n’ai fait qu’une bouchée de « Je suis ton soleil » !

Confinement, covid-19, difficulté de télé-travailler avec mon petit monstre, j’ai tout oublié de cette terrible crise sanitaire le temps de quelques heures, merci Marie Pavlenko.

Résumé:

Déborah démarre son année de terminale sans une paire de chaussures, rapport à Isidore le chien-clochard qui s’acharne à les dévorer. Mais ce n’est pas le pire, non. 
Le pire, est-ce sa mère qui se met à découper frénétiquement des magazines ou son père au bras d’une inconnue aux longs cheveux bouclés ?
Le bac est en ligne de mire, et il va falloir de l’aide, des amis, du courage et beaucoup d’humour à Déborah pour percer les nuages, comme un soleil.

mon avis

« Je suis ton soleil » est roman de Marie Pavlenko publié en version poche par les éditions J’ai Lu que je remercie pour cette magnifique box livresque et cette opportunité de découverte.

La narratrice est Déborah, une jeune fille de 17 ans vivant dans un appartement à Paris avec ses parents. Le roman s’étale sur un an et la suit à partir de sa rentrée en terminale jusqu’à la fin de l’année scolaire. Il va s’en passer des choses: des rencontres, des prises de conscience, des ruptures, etc. Déjà, pas de chance, elle n’est plus dans la même classe que sa meilleure amie Eloïse. Cette dernière qui va avoir un petit ami et s’éloigner pendant un temps. Déborah, elle, se retrouve dans la même classe que Jamal et du beau Victor (inaccessible car il a déjà une petite-amie), deux garçons qui vont devenir des amis et former un trio inséparable.

Comme vous l’aurez compris, j’ai directement plongée dans cette lecture page-turner. Un livre très délicat, émouvant qui met en avant la psychologie des personnages. J’ai été touchée par les différents protagonistes se révélant rapidement attachants. D’ailleurs dans ce roman, gare à la gestion de vos émotions: entre rire, larme, vous allez vibrer au fil des pages.

Déborah est une jeune fille naturelle, spontanée, imparfaite et totalement solaire avec ses petites imperfections. Elle assiste impuissante à la crise de couple de ses parents. Son père s’éloigne ayant rencontré une nouvelle femme tandis que sa mère n’arrive pas à se sortir d’une déprime qu’elle traîne depuis de nombreuses années. Déborah se révélera être un soleil pour sa maman et lui permettra de transformer sa souffrance en un souffle créateur.

En bref:

Que je suis triste de quitter Déborah et ses proches !

Un livre au titre si profond à découvrir… Achetez-le ! 

 

Marie PavlenkoMarie Pavlenko est une romancière française, auteure d’ouvrages de littérature d’enfance et de jeunesse. Elle obtient son D.E.A. de lettres modernes à Paris 3 avant de passer par l’École supérieure de journalisme de Lille. En 2011, les éditions Scrineo débutent la publication du « Livre de Saskia », une trilogie à destination des adolescents. Le roman « La Fille-sortilège » sort en 2013 aux éditions Le Pré aux Clercs et obtient le Prix Elbakin 2013 du meilleur roman fantasy Jeunesse français.
Elle est lauréat du prix Babelio Jeune adulte 2019 pour « Un si petit oiseau » (Flammarion Jeunesse Romans).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s