La mémoire des vignes Ann Mah

« La mémoire des vignes » d’Ann Mah

Le livre dont je vais vous parler dans ce petit billet est un grand crû à déguster sans modération !

Résumé:

Pour faire partie des rares experts en vins certifiés au monde, Kate doit réussir le très prestigieux concours de Master of Wine. Elle fait pour cela le choix de se rendre en Bourgogne, dans le domaine appartenant à sa famille depuis des générations. Elle pourra y approfondir ses connaissances sur le vignoble et se rapprocher de son cousin Nico et de sa femme, Heather, qui gèrent l’exploitation. La seule personne que Kate n’a guère envie de retrouver, c’est Jean-Luc, un jeune et talentueux vigneron, son premier amour. Alors qu’elle se lance dans le rangement de l’immense cave, elle découvre une chambre secrète contenant un lit de camp, des tracts écrits par la Résistance et une cachette pleine de grands crus. Intriguée, Kate commence à explorer l’histoire familiale, une quête qui la mènera aux jours les plus sombres de la Seconde Guerre mondiale et à des révélations très inattendues.

mon avis

« La mémoire des vignes » écrit par Ann Mah est traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Sophie Aslanides et édité depuis le mois de mai par les éditions du Cherche Midi.

J’ai lu ce livre suite à la proposition de Benoit, l’attaché presse des éditions du Cherche Midi, qui est venu me trouver sur Instagram en m’annonçant qu’il avait une lecture à me proposer. Un livre dont il était certain qu’il me plairait. Et c’est vrai qu’en lisant le pitch, ce roman a directement suscité mon enthousiasme ! Je le remercie d’avoir si bien cerné mes goûts de lecture.

Ce livre nous emmène jusqu’aux domaines viticoles de la Bourgogne… Rassurez-vous, si comme moi vous possédez peu de connaissances sur l’œnologie, il n’y a pas de problèmes: le roman aborde de manière non technique les détails entourant la gestion d’un domaine viticole.

Kate, une américaine travaillant comme sommelière à San Francisco, va passer quelques temps chez son cousin en Bourgogne afin de préparer le prestigieux examen du Master of wine. Quoi de mieux pour enrichir ses connaissances sur les vins français qu’être sur le terrain à aider pour les vendanges ! Elle séjourne donc quelques temps dans la demeure familiale se rapprochant de l’épouse de son cousin Nico qui n’est autre que sa meilleure amie Heather.

Elle accepte également d’aider Heather à trier la grande cave encombrée pour un mystérieux futur projet. Les deux amies vont y faire des précieuses découvertes dont un journal racontant la vie d’une certaine Hélène durant la deuxième Guerre Mondiale qui serait la sœur cachée de leur grand-père. Elle raconte que les allemands ont envahi rapidement la Bourgogne et la vie est difficile. Sa maman est décédée et son père s’est remariée avec une nouvelle femme, Madame, qui a eu deux fils. Elle est jalouse de la relation d’Hélène avec son père et tout est bon pour l’exploiter ou la mettre de côté.

Les deux histoires, espacées de 70 ans, sont aussi prenantes l’une que l’autre. L’intérêt reste jusqu’au bout, surtout que l’on ne comprend pas pourquoi Kate et Nico n’ont jamais entendu parler de leur grand-tante. Quels secrets leurs parents tentent-ils d’étouffer? Et pourquoi? Quelle relation a-t-elle nourri avec les allemands? Quelques surprises seront au rendez-vous !

J’ai aussi beaucoup aimé la notion de transmission familiale et d’amour de la terre qu’éprouve notamment Jean-Luc, l’amour de jeunesse de Kate. Vivre une existence simple nourrie par la passion du vin et de la cuisine. C’est inspirant !

« La mémoire des vignes » est une lecture addictive et un vrai coup de cœur. Tout est réuni pour en faire un excellent roman.

 

En bref:

Un roman captivant à lire ABSOLUMENT qui vous fera voyager jusqu’en Bourgogne.

Il raconte la vie de deux héroïnes d’une même famille vivant avec 70 ans d’écart.

Un style fluide et passionnant. J’ai accroché dès la première page !

 

A propos de l’auteure: 

Ann MAHAnn Mah est journaliste et écrivain. Elle vit entre Paris et Washington. Passionnée de voyages et de cuisine elle écrit régulièrement pour de nombreux journaux et magazines américains comme Le New-York Times, Vogue ou Condé Nast.
Elle a remporté le prix des lectrices de Elle aux Etats-Unis pour son essai Mastering the Art of French Eating en 2013.

2 réflexions sur “« La mémoire des vignes » d’Ann Mah

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s