[Chronique]: « Les prénoms épicènes »

Présente à chaque rentrée littéraire, elle s’est presque fait voler la vedette cette fois-ci par une autre compatriote : Adeline Dieudonné avec son roman « La vraie vie ». J’ajoute sciemment « le presque » car ce nouveau roman de madame Nothomb est un vrai régal (même s’il fait beaucoup penser à son précédent roman).

Résumé:

Épicène, adj. : Qui a la même forme au masculin et au féminin.
Claude et Dominique, dont la rencontre au café a été fortuite, se marient et filent à Paris conquérir une nouvelle vie. De leur union naquit un enfant : Épicène.
Un amour mère-fille fusionnel. Une détestation père-fille immédiate.

mon avis

J’ai eu la chance de recevoir ce lundi un colis de la part des éditions Audiolib. Celui-ci contenait « Les prénoms épicènes » et un roman de l’auteur islandais Arnaldur Indridason intitulé « Passage des ombres ». Impatiente de réitérer l’expérience de l’audio, j’ai directement craqué et ce dès le lendemain pour « Les prénoms épicènes ». Ce titre est donc le tout dernier roman d’Amélie Nothomb, publié aux éditions Albin Michel et disponible depuis le mois de septembre en version audio.

J’ai tout lu de cette auteure ! Mais c’est la première fois que je découvre un de ses titres par le biais d’un livre audio et je peux vous dire à chaud que j’ai adoré l’expérience !  Merci Françoise Gillard de m’avoir si bien emportée dans l’histoire d’Épicène. Ce fut 2 deux heures 28 minutes d’écoute religieuse ininterrompue.

Le premier chapitre s’ouvre sur Reine, une femme quittant l’homme amoureux d’elle depuis cinq ans, pour se marier avec un autre. Puis, le roman bascule sur une toute autre histoire. Claude rencontre Dominique et lui fait une cours assidue. Cette jeune femme n’a pas confiance en elle et a beaucoup de complexes. Elle accepte de se marier avec lui et de partir vivre à Paris où Claude doit monter, pour créer une filiale à une société. Ce sera pour lui le début d’une ascension professionnelle fulgurante. Après quelques temps, Dominique tombe enceinte, et donne vie à une petite fille qu’ils nommeront Épicène. La mère tombe directement amoureuse de sa fille éprouvant un amour maternel débordant. Le père en découvrant sa fille à l’hôpital n’accroche pas du tout à l’enfant. Il a l’air déçu d’elle. Pourtant, épicène possèdent toutes les qualités et se révèle même une enfant surdouée. Pourquoi son père est ainsi ?

Ce roman aborde le thème de la relation père/fille. Claude est un personnage ignoble, tant avec sa femme qu’avec sa fille. Cet homme égoïste ne pense qu’à s’élever dans la société sans se soucier du bonheur de sa petite famille. Je pourrais reprocher l’attitude souvent passive de Dominique, qui cherche sans cesse l’approbation de son mari, mais il ne faut pas oublier que l’histoire se déroule dans les années 70. Épicène m’a fait penser à Diane, le personnage de l’avant-dernier roman de l’auteure. Elle aussi était extrêmement brillante et subissait également une déficience parentale (mais avec sa mère pour son cas). Le roman qui fait penser à un conte va toujours à l’essentiel. Outre un petit rebondissement, il reste assez prévisible (pour les habitués de l’auteure). La nature humaine est subtilement dépeinte dans ce roman à la plume parfaitement maîtrisée. 

En bref:

Même si Amélie ne sort pas du tout de sa zone de confort, j’ai adoré découvrir son petit dernier en audio. Un coup de cœur ! 

 

A propos de l’auteure:

Résultat de recherche d'images pour "amélie nothomb"Fille de diplomate belge, Amélie Nothomb est née le 13 août 1967 à Kobé, au Japon. Elle publie en 1992 son premier roman Hygiène de l’assassin, unanimement salué par la critique et le public. En vingt ans de carrière, Amélie Nothomb a notamment été récompensée par le Grand Prix du Roman de l’Académie française 1999, le Grand Prix Jean Giono pour l’ensemble de son œuvre et le Prix de Flore 2007.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :