[Chronique]: « Juniper »

« Juniper: la petite fille née trop tôt » est un témoignage écrit à quatre mains par Kelley et Thomas French et publié cette année aux éditions Seramis.

Une partie des bénéfices de la vente de ce livre est reversée à l’association SOS Prema !

mon avis

Je remercie mille fois les éditions Seramis pour ce livre qui m’a particulièrement touchée.

Kelley et Thomas sont tous deux journalistes. Kelley a notamment été finaliste pour le prix Pulitzer en 2013 avec sa série d’articles consacrée à l’histoire de Juniper.

Dans ce témoignage, les deux journalistes prennent tour à tour la parole, nous livrant avec beaucoup de sincérité leurs émotions.

Les premières pages relatent leur rencontre. A l’époque, Kelley est encore une adolescente alors que Thomas est trentenaire, marié et père de deux garçons. La jeune femme a toujours rêvé de devenir mère d’une petite fille. Elle est très maternelle et s’occupe depuis toujours d’animaux en détresse.

J’ai beaucoup aimé cette entrée en matière. Thomas a un grand manque de confiance en lui, perturbé par l’échec de son premier mariage. Il nous confie les craintes qu’il a d’abord éprouvées à l’idée de connaître à nouveau la paternité à un âge tardif. J’ai trouvé qu’ils arrivaient à bien décrire leurs ressentis par la voie de l’écriture.

Après maintes difficultés, ils arrivent enfin à se fixer et décident de se marier. Malheureusement, Kelley n’arrive pas à tomber enceinte. Ils auront recours à l’insémination artificielle, coûteuse et se soldant par des échecs successifs.

Grâce à un don généreux d’ovocytes, Kelley tombe enfin enceinte.

Les débuts de la grossesse se déroulent bien et on pourrait croire que le couple va enfin pouvoir souffler et profiter de cette heureuse nouvelle, surtout lorsqu’ils découvrent que le bébé est une fille.

Jusqu’à ce que son chien lui saute dessus pour une étreinte amicale lors d’une course canine. Kelley ressent rapidement de vives douleurs et est victime de saignements. Le verdict tombe: le bébé et elle seront bientôt séparés. Sauf qu’à 23 semaines, les chances de survies sont minimes…

Il nous expliqua qu’il savait à quel point nous désirions cet enfant et que toute une armée de professionnels dotés des dernières technologies était prête à tout entreprendre pour lui sauver la vie. Mais il nous fallait d’abord décider si nous voulions réellement sauver notre fille. L’entreprise nécessiterait plusieurs mois de lourdes interventions successives et pourrait déboucher sur un enfant viable, mais très handicapé.

Peu de médecins recommandaient d’intervenir. Mais le choix final était le nôtre.

Résultat de recherche d'images pour Comment réagir face à une telle annonce? Quelle responsabilité ! Ayant moi-même un petit bout de tout juste huit mois, je me suis imaginée à la place de ce couple. Passer de la joie de la grossesse à l’angoisse permanente. Tous les parents rêvent du meilleur pour leur enfant et là les risques de séquelles et d’handicaps sont énormes. On espère tous offrir la meilleure qualité de vie possible à notre bébé. Mais en même temps, faut-il s’acharner et oser prendre des risques ?

Juniper naît à 23 semaines et 6 jours.

Elle pesait 570 grammes. Elle mesurait 29 centimètres – la taille d’une poupée Barbie.

S’ensuit un long séjour en néonatologie ponctué de complications, de doutes et d’espoirs. Kelley et Thomas seront soutenus par la formidable équipe médicale de l’hôpital All Children’s et par leurs proches. Juniper va s’accrocher et tous leurs efforts communs seront récompensés. Finalement, le miracle se produit…Résultat de recherche d'images pour

Cette histoire vraie fait réfléchir sur le thème de la parentalité, mais aussi sur le couple et l’importance de la famille. De nombreuses questions émergent comme par exemple un couple peut-il tenir face à un tel drame (surtout au cas où les choses tourneraient mal)? Une autre question qui m’est venue à l’esprit est de savoir jusqu’où la science et ses progrès constants iront dans un avenir proche ?

Un sujet pointu où il faut savoir être précis et capter l’attention du lecteur ce que réussi à merveille les deux auteurs.

Un témoignage bouleversant, poignant et riche en détails racontant le courage de deux parents, prêts à tout par amour pour leur enfant !

5 commentaires sur “[Chronique]: « Juniper »

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :