[Chronique]: « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une »

« Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » est un livre de Raphaëlle Giordano, publié aux éditions Eyrolles.

Résumé:

Camille, trente-huit ans et quart, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l’impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts? Tout ce qu’elle veut, c’est retrouver le chemin de la joie et de l’épanouissement. Quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l’y aider, elle n’hésite pas longtemps: elle fonce. À travers des expériences étonnantes, créatives et riches de sens, elle va, pas à pas, transformer sa vie et repartir à la conquête de ses rêves…

mon avis

 

Raphaëlle Giodano possède de multiples casquettes vu qu’elle est notamment écrivain, artiste et coach en créativité. Cette auteure française a travaillé jusqu’en 2006 comme créative dans une agence de communication parisienne. Elle a ensuite créé une agence de coaching en créativité pour entreprises et est l’auteure de plusieurs manuels sur les thèmes du changement, la relation de couple,…

dedicace
Ma dédicace !

J’ai eu la grande chance d’assister à la conférence « Les romans qui font du bien » à la Foire du livre à Bruxelles où Raphaëlle Giordano prenait tour à tour la parole avec Laurent Gounelle, un autre auteur très connu pour ses romans de développement personnel.

La couverture de ce livre est superbe, tout, jusqu’au titre respire le positif et la réflexion ! Le principe de ce roman pourrait se définir en une ligne: l’art de transformer sa vie pour trouver le chemin du bien-être et du bonheur. La fiction passe au second plan. 

Grâce à un problème de voiture, Camille rencontre Claude, un homme à la bienveillance sans limite. Il annonce à Camille, qu’elle a un souci: elle souffrirait d’une routinite aiguë.

« – Une routinite aiguë. C’est une affection de l’âme qui touche de plus en plus de gens dans le monde, surtout en Occident. Les symptômes sont presque toujours les mêmes: baisse de motivation, morosité chronique, perte de repères et de sens, difficulté à être heureux malgré une opulence de biens matériels, désenchantement, lassitude,… »

J’ai trouvé cette entrée en matière très proche du livre « L’homme qui voulait être heureux » de Laurent Gounelle. A l’instar de ce livre, on va suivre dans « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » les différentes étapes de la métamorphoses de Camille. En quelques mois, elle va reprendre en main sa vie de famille, son couple, sa maison et se redéfinir une nouvelle carrière. Surtout que la jeune femme a toutes les cartes en main: du talent, un mari qui l’aime et un garçon intelligent et magnifique ! Claude s’avérera un mentor plus qu’efficace grâce à une méthode originale, rigoureuse. Camille fera preuve d’une confiance aveugle à l’égard de son coach. Même si je suis fan de cette métamorphose, j’ai trouvé risqué de remettre ainsi en question toute sa vie professionnelle pour suivre un rêve, même si ce pari sera payant.

A la toute fin du livre, un vade-mecum de routinologie reprend par ordre alphabétique toutes les techniques détaillées grâce à des explicatifs relatant les méthodes utilisées par Camille pour se lancer dans sa nouvelle vie. Alors si vous aussi vous souffrez des symptômes de routinite aiguë, vous savez ce qu’il vous reste à faire… Pour ma part, j’en suis à ma deuxième lecture en à peine deux ans,  et mon enthousiasme reste intact…

Un livre à lire et relire sans modération !


Le 1er juin, l’auteure sera de retour avec ce nouveau titre, toujours aux éditions Eyrolles et dont voici le résumé:

Ces lions, nous les croisons tous les jours : automobiliste enragé, conjoint gentiment dénigrant, chef imbu de pouvoir, mère intransigeante qui sait mieux que nous ce qui est bon pour nous… C’est ce que Romane appelle : la « burnerie ».

Trentenaire passionnée et engagée, Romane accompagne ces félins mal embouchés vers davantage d’humanité. Elle a créé une société qui leur propose un programme unique en son genre, relooking intégral de posture et de mentalité. Parmi ses nouveaux participants figurent de beaux spécimens. Surtout un : Maximilien Vogue, célèbre homme d’affaires, PDG d’un grand groupe de cosmétiques, charismatique en diable, mais horripilant archétype de burnerie ! Saura-t-elle le faire évoluer pour qu’il exprime autrement sa puissance intérieure, avec plus de justesse et de respect pour autrui ? Une évidence : elle va avoir du fil à retordre.

5 commentaires sur “[Chronique]: « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une »

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :