[Chronique]: « Les Sexes électriques »

« Les Sexes électriques » est un livre écrit par Mitch et publié aux éditions Hugues Facorat Edition.

Une maison d’édition que je ne connaissais pas et qui se décrit comme suit: « Révélateurs de talents de la littérature française, la maison d’éditions hugues Facorat est née d’une passion pour l’écriture et le pouvoir des mots. Les auteurs publiés sont sélectionnés selon des critères d’exigence de haut niveau tant par leurs qualités littéraires que leurs capacités à entraîner le lecteur dans leurs univers. »

Il s’agit d’une chronique inédite puisque le livre ne sort que demain ! 

Mitch a également écrit un livre du nom de «VIDE» qui a reçu «LA PLUME D’OR» des huit plumes de l’EXPRESS en 2016.

mon-avis

« Certains disent qu’à 40 ans on atteint la sagesse. J’ai 40 ans, et la sagesse c’est d’accepter l’inacceptable. Accepter la mort de ses parents, la perte de votre vie passée. Voir son ex se pavaner avec votre pognon et son nouveau mec. Comprendre que vos enfants n’en veulent qu’à votre pognon et que vous n’êtes rien pour eux si ça ne leur sert pas. »  

Cette phrase lance à merveille ce présent livre où le narrateur se présente comme un quadragénaire divorcé. Je l’ai trouvé assez cynique dans l’analyse de sa vie et de celles de ses semblables. Bref, on comprend vite qu’il n’a pas une vie pas très épanouissante ! Le résultat n’est pas très glorieux mais il va vivre une expérience incroyable voire impensable.

Ce roman débute alors que notre héros postule dans un call center comme téléconseiller, poste plutôt précaire, basé sur les résultats et la productivité.

Il va être suivi dans ses premiers pas par Chris, un employé en poste depuis déjà trois ans; le genre pauvre type aux goûts vestimentaires plus que douteux !

Dans cette société, il y a différents types de responsables. Par un heureux hasard, notre narrateur est repéré par Caïn, assez haut placé dans la hiérarchie. Pour une raison inexplicable, ce dernier va le prendre sous son aile… 

« Pourquoi m’offrir cela ? Pourquoi m’avantager de la sorte ? Je ne suis personne… Je ne vois pas où est son intérêt. Tout le monde fait les choses par intérêt. »

C’est le début d’une ascension fulgurante permettant au narrateur de gagner primes sur primes et surtout de devenir à son tour responsable. On se demande ce que prépare Caïn et pourquoi tant de générosité dans un monde où rien n’est gratuit.

Notre narrateur dont on apprend le prénom qu’à la toute fin du livre, devient acteur de sa vie. Peu à peu grâce à une nouvelle confiance en lui surboosté, il devient une sorte de guide pour son équipe, un leader. On va même jusqu’à l’appeler votre Grandeur…

 

Je dois avouer que j’appréhendais un peu cette lecture, n’adhérant que très peu au format numérique. De plus, le titre et la couverture ne m’inspiraient pas vraiment.

Mitch, l’auteur

Cependant, l’auteur possède assurément une belle aisance dans son style d’écriture. Et lorsque l’on se plonge dans le récit, il devient difficile de s’arrêter. Je me demandais sans cesse se qui se cachait derrière la générosité de Caïn et quelle serait la chute de ce histoire. Je n’ai pas été déçue du début à la fin ! 

Un tout grand merci aux éditions Hugues Facorat Edition pour cette découverte !

 

7 commentaires sur “[Chronique]: « Les Sexes électriques »

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :