« Nid de guêpes » de Rachel Abbott

Aussitôt reçu et aussitôt lu ! Rachel Abbott est une auteure que je connaissais déjà grâce à son titre « La disparue de Noël » dont la chronique est d’ailleurs disponible sur ce site. Un bon souvenir me donnant l’envie de réitérer l’expérience.

Ai-je à nouveau été séduite par la plume de cette auteure spécialiste du thriller psychologique? Réponse dans ce billet !

Résumé:

Anna est une femme bien. En tout cas, c’est ce qu’elle se raconte. Oui, elle a commis des erreurs, mais qui n’en fait pas ? Directrice d’école, mère de famille, épouse aimante, Anna a enterré son passé, reconstruit sa vie. Puis, un jour, une voix à la radio : celle de Scott, l’homme qu’elle a aimé follement ; celui qui l’a brisée et qu’elle a vu mourir quatorze ans plus tôt.Anna panique. Comment préserver son monde de mensonges si fragile ? Qui est-elle vraiment ? Et où trouver de l’aide ? Car Scott a proféré une menace : dans une semaine, il livrera les noirs secrets d’Anna au pays tout entier. Sept jours pour le traquer, le stopper, le détruire. Mais comment lutter contre un fantôme ?

mon avis

« Nid de guêpes » est un roman de Rachel Abbott publié par les éditions Belfond dans la collection Belfond Noir. Ce livre traduit de l’anglais par Véronique Roland est disponible en librairie depuis le 6 février.

Au contraire de l’auteure à qui je reproche certaines longueurs et baisse d’intensité, mon compte-rendu sera bref. Si vous recherchez un thriller haletant, page-turner, je n’ai pas trouvé que celui-ci présentait ces qualités. Mais non, ne fuyez pas ! Je n’ai pas dit non plus qu’il fallait zapper cette lecture…

J’ai apprécié passer du temps avec Anna, cette épouse respectable, mère de deux adorables enfants et dynamique directrice d’école. Elle peut toujours compter sur le soutien de son mari Dominic, homme au foyer depuis l’agression le laissant grièvement blessé à une jambe. Avant de connaître cette vie stable, Anna a eu un passé, rempli de beaucoup de tourments et continuant à avoir un impact sur sa vie actuelle. L’auteure alterne les chapitres avec la jeunesse d’Anna, nous permettant de suivre son parcours et ses déboires causés par son ancien petit ami Scott. J’ai ressenti beaucoup d’empathie pour elle comprenant ses choix de vie.

Ce roman est l’occasion de retrouver le DCI Tom Douglas et son équipe enquêtant dans une nouvelle affaire. Un cadavre est ainsi retrouvé dans un parking à étages dans la ville de Manchester. Cependant, j’ai trouvé que l’enquête passait un peu au second plan par rapport au parcours d’Anna. Une histoire d’arnaques, de fausses apparences, de vengeance et de jeux d’argent.

En bref:

Un thriller domestique à l’intrigue plaisante mais un brin prévisible et par moment un peu longue.

 

A propos de l’auteure:

Rachel ABBOTTNée près de Manchester, Rachel Abbott a longtemps occupé un poste d’infographiste, avant de se lancer à la poursuite d’un vieux rêve, rénover de vieilles demeures en Italie, où elle vit désormais une partie de l’année. La parution d’Illusions fatales (2014), son premier roman autopublié, classé numéro un des ventes Amazon en Angleterre, a marqué le début d’une formidable success story. S’en suivent quatre autres romans, dont Ce qui ne tue pas (2019), qui font d’elle une voix incontournable sur la scène du polar britannique.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s