Dévorer le ciel de Paolo Giordano

« Dévorer le ciel » de Paulo Giordano

Paulo Giordano est un nom que je connaissais déjà grâce à son célèbre roman « La Solitude des nombres premiers». Grâce à sa sélection dans le Prix, j’ai enfin l’occasion de découvrir sa plume et de me faire ma propre opinion sur son talent.

Résumé:

Chaque été, Teresa passe ses vacances chez sa grand-mère, dans les Pouilles. Une nuit, elle voit par la fenêtre de sa chambre trois garçons se baigner nus dans la piscine de la villa. Ils s’appellent Nicola, Bern et Tommaso, ce sont  » ceux de la ferme  » d’à côté, jeunes, purs et vibrants de désirs. Teresa l’ignore encore, mais cette rencontre va faire basculer sa vie en l’unissant à ces trois  » frères  » pour les vingt années à venir, entre amours et rivalités, aspirations et désillusions. Fascinée par Bern, personnage emblématique et tourmenté, viscéralement attaché à la terre somptueuse où il a grandi, elle n’hésitera pas, malgré l’opposition de sa famille, à épouser ses idéaux au sein d’une communauté fondée sur le respect de la nature et le refus du monde matérialiste, à l’image de la génération des années 90, tiraillée entre le besoin de transgression et le désir d’appartenance, mais entièrement tendue vers l’avenir, avide de tout, y compris du ciel.

mon avis

« Dévorer le ciel » est un roman de Paolo Giordano publié par les éditions du Seuil et traduit de l’italien par Nathalie Bauer.

Teresa, alors une jeune adolescente, accompagne comme chaque année son père dans le hameau de Speziale (dans les Pouilles) pour passer les vacances dans la villa de sa grand-mère. Au programme, rien de palpitant: sa mamie passe ses journées dans son fauteuil à lire des romans policiers. Une nuit, alors qu’elle entend du bruit et observe par la fenêtre de sa chambre, elle découvre trois garçons nus dans la piscine familiale.

Bern, Nicola et Tommaso vivent dans une ferme du proche voisinage. Teresa va aller à leur rencontre et faire leur connaissance découvrant leurs croyances inculquées par Cesare, une espèce de gourou, figure paternelle charismatique distillant la parole de Dieu.

Notre narratrice va être fascinée par ces garçons aux personnalités entières, et particulièrement par Bern avec qui elle va vivre une grande histoire d’amour éprouvante à certains moments. Pour lui, elle renoncera à son confort et à sa vie familiale.

Une lecture captivante et complexe s’étalant sur de nombreuses années avec, à certains moments, des retours en arrière (l’auteure donnant notamment la parole à Tommaso). Un roman mettant en avant le passage de l’adolescence vers l’âge adulte et l’importance de vivre selon ses idéaux malgré les revers de la vie et ses désillusions. On sent qu’à tout moment tout peut basculer…

J’ai également beaucoup apprécié la thématique de la permaculture. Apprendre à vivre en autarcie, avoir un projet de vie (utopique?) et des valeurs valorisant le respect de la tradition et de la terre. Il est aussi beaucoup question de la vie en communauté, de l’amitié avec ses loyautés et de la dynamique de groupe. Teresa va-t-elle accepter de vivre en groupe dans cette ferme délabrée enchaînant année après année le dur travail de récolte? Voir sa jeunesse filer et obéir aux injonctions de fortes personnalités manœuvrant à manipuler autrui, renoncer à ses études et au confort? Et surtout, à quel prix?

 

En bref:

Une excellente surprise que ce titre !

Une plume à (re)découvrir !

 

A propos de l’auteur:

Paolo GiordanoPaolo Giordano est un écrivain italien contemporain. Il vit à San Mauro Torinese dont il est originaire. Auteur du roman « La solitudine dei numeri primi » (« La Solitude des Nombres Premiers » ) édité par Mondadori en 2008, il remporte la même année le prix Campiello « première œuvre » et le prix Strega. A 26 ans, il devient le plus jeune auteur à avoir été couronné pour ce prix important de la littérature italienne.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s