Critique de livres·Mes lectures·Non classé

« Les Filles d’Ennismore » de Patricia Falvey

Amitié, jalousie, lutte des classes, émancipation féminine, drame amoureux… À l’aube du XXe siècle, au cœur d’une Irlande en ébullition, une saga inoubliable dans la droite ligne de Downton Abbey.

Résumé:

Rosie a huit ans, elle est fille de métayer ; quand elle sera grande, elle servira la famille Ennis, comme sa mère et sa sœur avant elle. Victoria a sept ans, elle est la fille de lord et lady Ennis ; quand elle sera grande, elle quittera le domaine d’Ennismore pour faire un beau mariage.
En attendant, Victoria se sent seule et rêve de partager ses secrets avec la fille du métayer qu’elle a rencontrée dans le parc de la propriété. Et pourquoi pas ? C’est décidé, dès septembre, la petite paysanne partagera les leçons de la demoiselle du château.
Mais, dans une société écrasée sous le poids des conventions et des hiérarchies, est-il bien raisonnable de semer des aspirations égalitaires dans le cœur des jeunes filles ? Car un vent de révolte souffle sur l’Irlande et cette amitié qui éclot pourrait bien bouleverser leur vie ainsi que celle de leur entourage… Rosie et Victoria trouveront-elles la force de lutter contre la marche de l’Histoire qui menace de les déchirer ?

mon avis

« Les Filles d’Ennismore » est un roman écrit par Patricia Falvey, traduit par Julia Taylor et le tout dernier titre publié par les éditions du Cercle Belfond.

J’ai lu ce livre dans le cadre de mon rôle de lectrice VIP pour le Cercle Belfond. Cette lecture était un peu particulière vu que le livre présente la mention spéciale « Coup de cœur du cercle ». De quoi piquer ma curiosité ! Découvrons tout de suite si ce coup de cœur était mérité…

« Les Filles d’Ennismore», c’est l’histoire de Rosie et Victoria, deux héroïnes intelligentes en avance sur leur temps. Tout les oppose: Rosie est fille de paysan, tandis que Victoria est la cadette du Lord Ennis. Victoria s’ennuie, seule et sans amie vivant dans l’ordre étriqué, ballet constant et quotidien, dont les vieilles habitudes se veulent rassurantes pour sa mère et son père. Elle a juste deux grands frères scolarisés et donc peu présents au grand domaine. Suite à sa rencontre dans les jardins avec Rosie, elle arrive à faire flancher son père qui accepte que la petite fille d’un de ses métayers partage ses leçons dispensées par Louisa, la tante maternelle de Victoria. Du jamais vu, aussi bien pour ces nobles que pour les domestiques de la maison !

Cela va permettre à Rosie de recevoir une éducation. Mais leur amitié va-t-elle survivre aux années et surtout à la différence de classe sociale? Rosie, avec son éducation et son intelligence, arrivera-t-elle à se contenter de sa condition de paysanne? Surtout qu’en grandissant, elle éprouve une attirance réciproque pour Valentin, le deuxième fils du comte. Les deux jeunes filles vont, de fait, graduellement se sentir en marge de cette société et de ses normes.

Sous le couvert d’une belle saga à la Downton Abbey, ce livre parle de l’histoire de l’Irlande, de son évolution sociétale vers l’Indépendance. Il est porté par deux héroïnes courageuses, brillantes et profondément féministes. Divisé en plusieurs parties suivant un mode chronologique classique, il débute en 1900, racontant l’enfance de nos deux héroïnes. Ensuite, viennent les années 10, partie se déroulant dans la ville de Dublin. Dans la capitale, les conditions de vie sont épouvantables: la pauvreté, la précarité et la famine très omniprésentes. Le nationalisme va grandir, jusqu’à imploser,  des mouvements de rebelles vont mener des insurrections

Dès les premières pages, je me suis retrouvée immergée dans ce récit ! Difficile de décrocher… Ce titre est dorénavant mon livre préféré des éditions du Cercle Belfond ex æquo avec « Promesse» de Belva Plain.

 

En bref:

Somptueux récit sur fond historique, une analyse sociétale et surtout l’histoire de deux grandes héroïnes que l’on suit depuis leur enfance jusqu’à l’âge adulte où elles arriveront à trouver peu à peu leur voie.  

La plume de Patricia Flavey est tout simplement délicieuse.

 

 

A propos de l’auteure:

Patricia FALVEYNée en Irlande du Nord, Patricia Falvey vit à Dallas, aux États-Unis. Après une longue carrière dans la finance, elle s’est tournée vers l’écriture de romans ayant pour décor sa terre natale. Premier de ses romans à être publié en France, Les Filles d’Ennismore est son troisième ouvrage.

2 commentaires sur “« Les Filles d’Ennismore » de Patricia Falvey

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s