Mes lectures

[Chronique]: « Le bonheur arrive toujours sur la pointe des pieds »

Résumé:

Traverser la France en covoiturage… Camille s’en souviendra longtemps ! Son chauffeur, un vrai goujat, l’a abandonnée comme une malpropre sur une aire d’autoroute. En plus, elle n’a vraiment pas envie de participer à la réunion familiale annuelle dans le Midi. Qui aurait envie d’entendre à nouveau la litanie : « Ah, toujours pas de bébé ? Même pas de fiancé ? » Mais pour le moment, elle doit attendre sagement au bord de l’autoroute que sa cousine vienne la chercher. Mais elle ne l’attend pas seule. À ses côtés, Julien, un inconnu qui lui a offert un café. Ils discutent toute la nuit, et au matin, chacun reprend sa route, sans échanger de nom ni d’adresse. Une fois de plus, Camille aurait-elle laissé filer sa chance ? Quand apprendra-t-elle à saisir le bonheur lorsqu’il se présente ? À moins qu’elle réussisse l’impossible et retrouve le bel inconnu…

mon avis

« Le bonheur arrive toujours sur la pointe des pieds » est un roman de Tiphaine Hadet publié aux éditions City en février de cette année.

J’ai eu l’opportunité de découvrir cette jeune auteure française grâce à son aimable participation à deux concours différents organisés sur mon blog: le premier pour son recueil de nouvelles sur fond de seconde guerre mondiale intitulé « Parlez-moi de Simon » et lors du concours pour les 2.000 j’aime de la page Facebook où Tiphaine avait gracieusement mis en jeu un exemplaire, « Le bonheur arrive toujours sur la pointe des pieds » son premier roman. Aujourd’hui, toujours grâce à l’auteure et à la maison d’édition, c’est moi qui ai eu l’occasion de le lire.

Partant une petite semaine en vacances dans les Ardennes, j’avais emporté ce livre avec moi dans ma valise, puis comme j’adore lire en voiture, je l’ai pris pour lire durant mon trajet. Une erreur sans doute car dès que je l’ai commencé, impossible de le stopper… Profiter de mon séjour n’a été possible que lorsque j’ai enfin tourné la première page!

L’auteure a remporté plusieurs concours d’écriture, dont un en 2015 où elle a été remarquée par Agnès Martin-Lugand qui lui a ouvert les portes du monde de l’édition. Et c’est cette nouvelle qui a donné vie au roman feel good présenté dans cette chronique. 

Le lecteur va faire la connaissance des plusieurs protagonistes. A commencer par Camille, une célibataire qui approche de fin de la vingtaine et qui va rejoindre comme chaque été sa famille habitant dans le sud de la France. Mais avant de partir, elle partage un repas avec sa concierge, Madame Bonabonheur qui malgré la différence d’âge (elle a dans la soixantaine) entretient une belle relation amicale avec la jeune femme. J’aime beaucoup cette dame, positive et dont la parole est d’or (cela s’explique sûrement par son expérience de la vie pas toujours très facile). Pour son voyage, Camille a choisi la solution du co-voiturage et s’est inscrite pour l’occasion sur une plateforme. Son chauffeur du jour s’appelle Alfred Demusset ! et s’avère rigoureusement rigide. Le voyage qu’il édicte sous une liste de règles à respecter promet d’être long et pénible.

Lors du premier arrêt sur une aire d’autoroute, Camille va se changer les idées dans la station. Alors qu’elle se rend compte qu’il est temps de réintégrer le véhicule pour la suite du voyage, elle découvre qu’il pleut à verse. Camille s’élance et s’engouffre dans la voiture. Ce n’est qu’une fois à l’intérieur qu’elle se rend compte qu’Alfred est reparti sans elle et qu’à la place, elle se retrouve dans la voiture d’un jeune trentenaire séduisant (mais qui ne croit plus trop à l’amour) appelé Julien… C’est le début d’une rencontre atypique comme je les aime, un vrai coup de foudre. Mais bêtement, leur chemin se sépare le lendemain, chacun partant dans une direction opposée sans aucun échange d’adresse mail ou de numéro de téléphone.

Rassurez-vous mes chers lecteurs, le récit ne s’arrête pas là ! Les surprises et rebondissements continueront à être au rendez-vous. On rencontrera aussi par la suite la famille de Camille laissant la place à des belles retrouvailles mais aussi aux conflits, nous rappelant que les rapports familiaux sont rarement un fleuve tranquille.

En bref :

Un récit original et happant au scénario inédit doté de personnages attachants. Une histoire fraîche mettant en avant la richesse des relations amicales, amoureuses et familiales. Un roman qui indéniablement m’a fait du bien et passer un bon moment. Quel bonheur que cette lecture !

 

A propos de l’auteure: 

Image associéeTiphaine Hadet, auteure, férue de concours, chroniqueuse musicale et livresque et simplement amoureuse de mots a un peu plus de 30 ans et vit en Île de France. Son enfance s’est passée dans une petite ville de Champagne-Ardenne. Diplômée d’Art théâtral et de Psychologie, elle s’est orientée vers une carrière dans les Ressources humaines sans pour autant oublier son attirance vers l’écriture …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s