[Chronique]: « Kairos »

Résumé:

Un homme banal peut-il être un héros ? Ou est-il plus enclin à devenir l’ennemi public numéro un ?

Montréal est secouée par une vague d’explosions meurtrières. Assailli de visions récurrentes des attentats à venir, Michel Fortier tente de prévenir les victimes du sort qui les guette.

Pourchassé par les terroristes et harcelé par la police, il fuit devant la mort qui lui souffle sur la nuque… jusqu’à ce qu’une nouvelle vision confirme ses pires craintes.

Saura-t-il déjouer l’impitoyable destin ?Le compte à rebours a commencé…

mon avis

Kairos est un roman de David Cloutier publié fin 2017 par les éditions Fantasmagorie, une maison d’édition que je ne connaissais pas et au catalogue attractif. J’ai lu ce livre suite à l’aimable sollicitation de l’auteur que je remercie. Il s’agit du premier roman de ce romancier, dont la jolie couverture a été réalisée par son frère: Paul Cloutier.

Ce thriller science-fiction possède un style plaisant. Même si j’avoue que j’ai trouvé certains passages un peu dense avec des longueurs (mais je pense que c’est une volonté de l’auteur de bien poser son histoire parce qu’après, j’ai trouvé que le rythme s’accélérait). 

Résultat de recherche d'images pour "montréal"
Montréal

Je suis rentrée directement dans l’intrigue qui se déroule dans la ville de Montréal. La situation est un peu angoissante vu qu’il y a depuis près d’un an et demi des attentats à la bombe. La police n’arrive pas à déjouer les coupables. Jusqu’au moment où ils vont bénéficier d’un témoin particulier:  Michel Fortier, le personnage principal, grâce à ses  rêves prémonitoires qui sont subitement survenus. En effet, il découvre avec stupeur qu’il rêve des catastrophes secouant sa ville. Il ne comprend pas ce qu’il lui arrive et il panique. En gros, c’est un véritable cauchemar (pour ma part, je ne voudrais absolument pas qu’une telle chose m’arrive).

« On parlait dans les médias d’explosions souterraines d’origine criminelle, mais on ignorait qui les déclenchait et pourquoi. Dans leurs reportages, les journalistes se concentraient en général sur les suites des coups meurtriers et sur l’impuissance des autorités à identifier les malfaiteurs.

Du côté des visions, il comprenait encore moins. Comment de telles images peuvent-elles s’immiscer dans mon sommeil? » 

Appréhendé par les autorités, ceux-ci ne croient pas à sa théorie de rêves prémonitoires. Les policiers sont fermement convaincus qu’il est un complice des poseurs de bombes. Commence alors pour Michel une aventure palpitante mais pas forcément désirée. Il fera de belles connaissances, dont celle d’une journaliste (plutôt à son goût d’ailleurs) nommée Anne, toujours présente sur les lieux des attentats. Mais aussi, il côtoiera des individus avec des sombres intentions convaincus de leurs causes. Montréal va-t-elle sombrer dans le chaos? Mais stop, stop, ces lignes n’ont pour but que de vous donner l’envie (ou non) de le lire. Tout ce que je peux vous dire c’est que les explications sont bien ficelés et à la hauteur de mes espérances.

Une belle originalité à souligner dans le roman est que les dialogues contiennent des canadianismes.

En bref:

Un bon premier roman au scénario original et un auteur avec une grande maturité au niveau de sa plume. Talent à suivre…

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s