[Chronique]: « L’Ordre Terne  – La Prophétie des Sables »

Voici un roman de fantasy qui attendait depuis un petit moment dans ma PAL : « L’Ordre Terne  – La Prophétie des Sables« , est le premier tome d’un cycle qui en compte deux à l’heure actuelle. Auto-édité par I. M. Nancy, une auteure française, ce livre est sorti en 2015.

mon avis

Ce livre est de facture particulièrement soigné. De son impression à sa superbe couverture étant, à l’image du récit, très détaillée et annonçant le ton grave et dramatique de l’histoire.

I. M. Nancy
I.M. Nancy

La fantasy se déroule dans un monde imaginaire pouvant posséder sa propre géographie, son bestiaire… Il est régi par ses propres règles, notamment concernant sa magie, son surnaturel, etc. Nous avançons donc ici dans un univers où les pouvoirs magiques sont tributaires des lunes ; La magie en dépend et c’est à travers elles, selon leur alignement voire leur volonté (les lunes sont présentées comme étant conscientes) que les magiciens arrachent leurs incantations et leur pouvoir. L’histoire avance tout d’abord rapidement par bribes de textes et de légendes nous rapportant l’événement appelé « le Grand Ravage« , où, par avidité, les hommes ont asservi le pouvoir des astres et se sont livrés une guerre jusqu’à ce qu’un sort extraordinairement puissant manque de les exterminer tous. Les survivants mettent des siècles à repeupler les continents dévastés et la magie n’est dès lors plus que l’ombre d’elle-même.

Depuis, les lunes essaient de se venger en envoyant un élu pour qu’il conduise l’humanité au « Ravage Ultime« , prélude à l’apocalypse que des Da¨mons, sorciers maîtrisant ce qui reste de magie, exterminent pour essayer d’empêcher la prophétie de la fin de l’humanité.

L’auteure impressionne par son style maîtrisé, à la fois soigné et élaboré où l’on vit vraiment l’histoire grâce aux descriptions riches en détails de ce monde complexe et fascinant. I.M. Nancy possède également un talent pour les métaphores imagées ainsi que pour le contrôle de son histoire qui est posée et dont le rythme -certes lent mais régulier- nous permet de pleinement en apprécier la lecture.

« Son propre mensonge lui déchira le cœur. Il avait épuisé sa patience. Aussi, ses jambes le soutenant à peine, se releva-t-il de son fauteuil. D’un pas lent, plus lourd que deux montagnes cousues ensemble, il traversa la chambre. Ses mains tremblaient. Ses tempes cognaient comme un marteau de forge. Il ignora son fils et s’approcha de la commode. »

I.M. Nancy développe son histoire autour de nombreux protagonistes très variés et jamais manichéens. S’il est vrai que l’on suit avec plaisir certains d’entre-eux et tous avec intérêt, il est déroutant de lire une histoire où j’ai trouvé si difficile de s’attacher au personnage central : Benedor Cairn, l’actuel Da¨mon, cherchant sa rédemption, est présenté comme un vieillard flétri et repoussant, vaniteux, méprisant , capable de sacrifier quiconque et n’importe quoi pour accomplir son objectif de destruction de l’élu des lunes. L’intrigue change d’ailleurs complètement d’ambiance quand on commence à s’intéresser à cet espèce d’antéchrist.

La fin du livre utilise malheureusement le code de « La suite au prochain épisode« , en développant un personnage mineur sur la toute fin et en laissant de trop nombreuses questions en suspens, l’auteure ayant coupé sa saga en plusieurs tomes. Il sera agréable de suivre cette plume.

Un commentaire sur “[Chronique]: « L’Ordre Terne  – La Prophétie des Sables »

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :