Critique de livres·Mes lectures

« Les mystères de Fleat House » de Lucinda Riley

Oui, je sais ce que tu te dis : encore du Lucinda Riley sur ce blog ! Il faut dire que cette auteure représente une de mes plus belles découvertes livresques de ces deux dernières années. C’est pour cette raison que lorsque « Les mystères de Fleat House » est arrivé la semaine dernière dans ma boite aux lettres, je n’ai pas pu résister à le mettre en première position de ma pile à lire. Un appel à la lecture irrésistible…

Ce livre est le premier roman policier de l’auteure (et sera l’unique puisqu’elle est décédée) et est publié par les éditions Charleston. Ai-je été convaincue ? La réponse dans cette chronique…

Résumé:

Lorsqu’un élève est retrouvé mort au très prestigieux internat de Fleat House, au cœur du Norfolk, c’est tout d’abord la piste de l’accident qui est privilégiée. Mais pour Jazz Hunter, enquêtrice londonienne sollicitée pour l’investigation, tout porte à croire qu’il s’agit d’un meurtre… La victime, Charlie Cavendish, fils d’un grand avocat, avait en effet beaucoup d’ennemis. Alors que les mystères et les mensonges se multiplient à Fleat House, Jazz doit enquêter sur l’histoire des lieux et de ses occupants, et bientôt des secrets vieux de plus de trente ans refont surface…

En lisant l’avant-propos rédigé par Harry Whittaker (le fils de Lucinda), nous découvrons que ce titre a été écrit en 2006. Un projet n’ayant pas encore été publié et qu’il aurait été dommage de laisser dans le fond d’un tiroir. Dès les premières lignes, je me suis retrouvée immergée dans l’histoire. Il figure d’ailleurs dans ma sélection de livres à lire durant cet été 2022.

Le décès de Charlie Cavendish pensionnaire au sein de l’école privée St. Stephen est-il accidentel ? Chaque soir, il doit prendre des médicaments pour prévenir son épilepsie. Sauf qu’il ne s’agit pas des bonnes pilules mais celles auxquelles il est justement allergique. L’inspectrice Jazmine va devoir déterminer s’il s’agit d’un homicide volontaire. Celle-ci vient tout juste d’emménager dans le Norfolk après un congé sabbatique de sept mois, encore fragilisée par la fin de son mariage. Son ex-mari est également inspecteur et travaillait dans le même service qu’elle à Londres. Jazz désire démarrer une nouvelle vie mais accepte cette dernière enquête se déroulant tout près de sa nouvelle maison.

Lucinda en tant que romancière d’un roman policier se prête à l’exercice avec brio sans le moindre doute. Tous les codes du roman policier sont bien présents dans ce roman. Elle aborde aussi les thématiques omniprésentes dans ses autres œuvres : les secrets de familles, les destins brisés, les histoires d’amour, etc. La bonne nouvelle est que même si ce texte représente le dernier manuscrit de l’auteure a être publié (à l’exception du huitième tome des Sept sœurs), il me reste encore plusieurs titres à découvrir…

RDV le samedi 02 juillet à 15 heures dans un écrin de verdure à Liège…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s