Critique de livres·Littérature belge·Mes lectures

« Mensonges innocents » d’Hélène Drummond

J’ai découvert la plume d’Hélène Drummond grâce « La place est prise » mettant en lumière une passion dévorante, une histoire d’amour tragique et une héroïne torturée ne laissant pas indifférente. Une belle réussite pour ce premier roman que je vous invite à lire si ce n’est déjà fait (pour en savoir plus, ma chronique n’attend que vous). 

Alors lorsque l’auteure m’a contactée pour découvrir son second titre, j’ai de suite été emballée… Un livre lu dans mon fauteuil sous un plaid, avec une bonne tasse de café et une vue sur mon sapin. Je vous laisse imaginer le bonheur ! Bref, je vous parle aujourd’hui de « Mensonges innocents »

Résumé: 

Elles s’appellent Grace, Lucie, Nina et Liz. Elles vivent à Waterloo, à Paris ou à New York. Elles ne le savent pas, mais elles livrent le même combat. 

Avec une plume d’une étonnante sincérité, Hélène Drummond explore les sentiments les plus secrets qui nous animent et nous plonge au cœur de l’intimité de quatre femmes que tout semble séparer. Quatre univers, quatre rendez-vous, quatre destins bouleversés, malmenés dans leur quête du bonheur. Les âmes y sont contusionnées, la réalité étouffée à grands coups de rêve, les pères et les maris absents, le manque omniprésent. 

À travers ces portraits vibrants d’humanité, « Mensonges innocents » raconte l’horreur qui s’apprivoise. L’espoir inébranlable. La force de se battre et d’y croire, envers et contre tout. Mais surtout, ces quatre histoires nous parlent d’amour. Sous toutes ses formes. À la folie. Pour le meilleur et pour le pire…

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est mon-avis.jpg

 Ce recueil de quatre nouvelles écrit par l’auteure belge Hélène Drummond vivant actuellement à New-York est publié par la plate-forme d’auto-édition Librinova.

Quatre courtes histoires puissantes, extrêmement travaillées explorant les relations sous toutes ses formes (le couple, la famille, les rencontres heureuses, inespérées ou pas). Il y en a même une qui se déroule à Waterloo, en Belgique ! Grace, une jeune américaine talentueuse accepte de quitter New-York afin de suivre son mari. Malheureusement, la jeune femme ressent un grand vide, passant ses journées à attendre sagement le retour de son homme à la maison. Elle est également totalement dévalorisée par leurs nouvelles fréquentations ne la considérant qu’en travers un époux gravissant les échelons grâce à son dévouement et son travail acharné. Un compromis acceptable sur le long terme? 

Les héroïnes sont toutes très différentes (trois femmes et une petite fille) mais attachantes, ressentant moult émotions. Elles ont été éprouvées par la vie, traversant des moments de joie mais aussi des tempêtes. Nous les découvrons à travers leurs rapports avec leurs proches (maris, père).  

Si je devais choisir une nouvelle parmi les quatre, j’en serais incapable. L’auteure nous offre à chaque fois une chute inattendue, chaque final nous laissant au comble de la surprise.

En bref:

Aucune fausse note, ce moment de lecture a été à la hauteur de mes espérances.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s