« Rosa dolorosa » de Caroline Dorka-Fenech

« Rosa dolorosa » est une fiction mélangeant les genres et mettant à l’honneur une femme prête à tout pour son fils unique ! Un premier livre écrit par Caroline Dorka-Fenech et publié aux éditions de La Martinière.

Un roman de cette rentrée littéraire me faisant très envie grâce à sa belle mise en lumière de plusieurs blogueurs talentueux.

Résumé:

«Elles étaient au nombre de douze. Douze méduses qui plongèrent parmi les bulles éclairées au néon dans l’aquarium. Leurs tentacules flottant comme des fourreaux de fantômes.»

Dans les rues serpentines du Vieux-Nice, Rosa déambule au bras de son fils, Lino. Ensemble ils rêvent de posséder un hôtel dans lequel un immense aquarium accueillerait des méduses. À peine dix-neuf ans d’écart, ils forment un duo inséparable. Jusqu’au jour où Lino est arrêté et emprisonné pour le meurtre d’un enfant. Pour Rosa, l’innocence de son fils est incontestable.
Dans un ballet d’images charnelles, poétiques, la mater dolorosa se lance dans une quête sublime et dévorante. Mais jusqu’où l’amour maternel peut-il conduire ?

mon avis

« Rosa dolorosa » est un court roman écrit avec une plume hypnotisante et se lisant d’une traite. Ce livre à l’ambiance lourde et noire raconte l’histoire de Rosa, une femme de 42 ans. Celle-ci entretient une relation totalement fusionnelle avec son fils Lino, un jeune homme plein d’assurance de 23 ans. Ils vivent tous les deux dans un appartement dans le vieux Nice et gèrent un restaurant.

Ils ont le projet d’ouvrir ensemble un hôtel trois étoiles où sera installé un aquarium géant avec des méduses. Lino voue une passion pour elles et donne régulièrement des cours de plongée. Il travaille beaucoup sur l’avancée du chantier et Rosa est extrêmement fière de son fils. Le soir, ils sortent régulièrement au Tangerina tenu par Marc, l’amoureux secret de Rosa (elle n’ose pas annoncer sa relation à son fils).

Cette osmose vole en éclat lorsque la police débarque un jour dans leur appartement afin d’arrêter Lino. Il est suspecté du meurtre d’un jeune garçon à qui il donnait des cours de plongée. C’est le début d’un douloureux combat pour Rosa afin d’innocenter son fils et de prouver qu’il s’agit d’une erreur judiciaire. Une affaire qui lui laissera aussi bien des des marques psychologiques que physiques. Mais n’est-ce pas le rôle d’une mère de tout sacrifier pour son enfant?

En bref:

Un premier roman hypnotisant ! Je l’ajoute à mes incontournables de cette rentrée littéraire d’automne…

Livres Hebdo | "Rosa dolorosa" de Caroline Dorka-Fenech ...

Née en 1975, Caroline Dorka-Fenech, diplômée de lettres modernes et de l’Atelier scénario de la FEMIS, a travaillé comme lectrice de scénarios, script doctor et enseignante. Rosa dolorosa, son premier roman, est le fruit d’un travail de dix ans.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s