Critique de livres·Mes lectures

« Le temps d’apprendre à vivre » d’Elsa Boublil

51939625_300388677227549_1012556931711788855_n(1)

Résumé:

Le roman de trois femmes sur trois générations, qui s’interrogent sur l’identité, l’amour et la féminité. Des questions qui se heurtent au silence de Nicole : jeune amoureuse moderne et émancipée en conflit silencieux avec sa famille, elle disparaît brutalement d’un accident de voiture. Quel est le prix à payer de la liberté ? Comment survivre au choc d’une mort prématurée?

Un roman à trois voix: celle de Fleur, la grand-mère qui pleure sa fille, celle de Nicole sa fille qui nous emporte dans sa jeunesse fougueuse, et celle de Lila, enfant né après le drame, qui reconstitue le puzzle de la dérive.

mon avis

« Le temps d’apprendre à vivre » d’Elsa Boublil aux éditions Plon est un livre de la rentrée littéraire d’hiver paru en janvier 2019.

J’ai reçu ce livre d’une manière inattendue. En fait, Virignie Servaes, auteure d’un livre sur le coaching vocal « Trouver sa voix et faire son chemin » m’a contactée pour que je chronique son livre sorti l’année passée aux éditions Eyrolles. Dans la foulée, elle m’a également proposée d’envoyer le livre d’une de ses amies. Je la remercie chaleureusement pour l’envoi de ces deux livres (vous découvrirez très prochainement mes impressions sur le sien). Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre, mais la magie a opéré rapidement.

Le titre « Le temps d’apprendre à vivre » ne résonne-t-il pas en vous comme quelque chose de connu? Il s’agit en fait d’un extrait d’un poème d’Aragon…

Le temps d’apprendre à vivre il est déjà trop tard
Que pleurent dans la nuit nos cœurs à l’unisson
Ce qu’il faut de malheur pour la moindre chanson
Ce qu’il faut de regrets pour payer un frisson
Ce qu’il faut de sanglots pour un air de guitare
Il n’y a pas d’amour heureux

A travers ce livre, vous suivrez le destin familial de Fleur, Nicole et Lila, des tunisiennes juives. Tour à tour, elles prendront la parole pour vous raconter leurs récits dans de courts chapitres, du Tunis des années 30 à nos jours.

J’ai aimé découvrir leurs histoires. Fleur nous raconte son mariage avec son grand cousin dans les années 30. Elle vivait alors à Tunis avec sa famille. A peine mariée, elle doit quitter la ville pour aller vivre à Paris loin des siens. Un endroit où elle ne connait personne, et où surtout elle se rend compte que la ville (dans sa tête elle imaginait Paris comme un eldorado pour tous, temple du chic) ne correspond pas à l’image qu’elle s’en était fait. Temps des désillusions et de l’ennui, jusqu’à l’arrivée de son premier enfant. Après quelques années, le couple retourne vivre à Tunis. L’indépendance tunisienne les feront cependant quitter brusquement le pays pour aller s’installer définitivement en France.

Ce livre, c’est aussi la différence de mentalité entre deux générations. Le rapport mère-fille entre Nicole et sa mère, une relation pas toujours évidente. Pour Fleur, une femme doit trouver un mari et ensuite s’occuper de sa famille et de son ménage. Nicole est une femme libre vivant dans les années 70, période en pleine deuxième vague du féminisme. Et pourtant, elle n’est pas heureuse: elle vit une histoire d’amour compliquée qui la fait énormément souffrir. Puis, il y a le drame. Et Fleur, s’en voudra jusqu’à la fin de ses jours de n’avoir pas été plus proche de sa fille, d’avoir passé son temps à lui faire des reproches. Un sujet qui fait écho au vécu beaucoup de personnes et qui fait profondément réfléchir.

 

En bref:

Un roman réaliste sur la transmission de souvenirs écrit avec une belle sensibilité. 

Une belle découverte !

 

A propos de l’auteure:

Résultat de recherche d'images pour "elsa boublil"À l’âge de 7 ans, elle apprend à jouer de la clarinette et deviendra musicienne professionnelle. Passionnée de jazz et de radio, elle anime et produit l’émission Summertime sur France Inter. « Body Blues » est son premier livre, livre confession qui évoque les abus pédophiles qu’elle a subis enfant.

3 commentaires sur “« Le temps d’apprendre à vivre » d’Elsa Boublil

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s