Rencontre avec l’auteure Anaïs Latour

Anaïs Latour est une jeune artiste polyvalente ! Illustratrice, graphiste mais aussi auteure, elle a publié cette année sur Amazon son premier roman, « Halo d’encre: Détenteurs » le premier opus d’une trilogie de science-fiction.

 

Elle a accepté de répondre à mes quelques petites questions.

33964613_1972652079732287_2781623612065447936_n

 

Vous pouvez la suivre sur :

Facebook

Site internet

Instagram

 

 

The Eden of Books : Bonjour Anaïs, je vous remercie d’avoir accepté de répondre à mes questions. Quel est votre parcours jusqu’à la publication de votre  roman ?

A.L.: J’ai toujours aimé le cinéma. Aussi, très tôt, j’ai écrit plusieurs scénarios de court-métrages. J’en ai tourné un avec mon lycée puisque je faisais l’option Cinéma-audiovisuel. J’ai ensuite écrit plusieurs nouvelles, et enfin j’ai commencé à réfléchir à Halo d’encre. Au départ ce devait-être une bande dessinée (puisque je suis aussi illustratrice), et j’avais même écrit le scénario, mais je n’arrivais pas à mettre en forme ce que je voulais transmettre. Ecrire un roman m’a donc paru naturel.

 

The Eden of Books : Avez-vous des sources d’inspiration ? Quelles sont vos habitudes lors de l’écriture d’un roman ?

A.L.: L’inspiration vient de partout : séries TV, films, livres, photographies, musiques, mais aussi de mes expériences.
Je me donne un nombre de mots à écrire quotidiennement (ou en tout cas quand je le peux). Avant la partie écriture je m’organise avec un carnet, des post-its et beaucoup beaucoup de listes de différentes choses dont je dois me souvenir pour garder le tout cohérent!

 

The Eden of Books : Que lisez-vous en général ? Avez-vous un auteur préféré ? Un genre (la science-fiction ?) ? Un modèle ? Quel est votre livre de chevet ?

A.L.: Je lis un peu de tout. Mon auteure préférée est Jane Austen et c’est aussi un modèle. J’admire son style et la justesse de ses propos, mais aussi les personnages qu’elle créé. De manière générale, j’aime assez la littérature du 18ème siècle. J’aime beaucoup Isaac Asimov également, quelle imagination ! Quand on prend conscience de la période à laquelle il vivait, ses livres sont d’autant plus remarquables. Il parle de robotique avec tant de naturel, alors que les premiers ordinateurs n’existaient même pas, en tout cas tels qu’on les connait. Dans mon genre préféré j’engloberai toute la littérature de l’imaginaire : SF, fantasy, fantastique. D’ailleurs je suis actuellement en train de lire Le dernier magicien – L’ars Arcana de Lisa Maxwell.

Aucun texte alternatif disponible.

The Eden of Books : Votre livre «Halo d’encre: Détenteurs» a-t-il nécessité beaucoup de recherches documentaires ? Comment avez-vous procédé ? Pourquoi choisir l’auto-édition ?

A.L.: J’ai placé mes personnages dans un endroit fictif alors je suppose que mon livre a nécessité moins de recherches documentaires que d’autres. En revanche, je voulais rendre les événements plausibles, notamment les combats et tout ce qui à trait à la survie. J’ai donc collecté toutes les informations que je pouvais en cherchant sur internet, et en regardant des documentaires. Avant de choisir l’auto-édition, j’ai envoyé mon manuscrit à plusieurs maisons d’éditions. Je n’ai pas reçu de réponses positives, mais je voulais vraiment publier cette trilogie, alors j’ai opté pour l’auto-édition. Avec du recul et un peu d’expérience, je me rends compte que c’était la meilleure solution, car c’est une histoire qui me tient énormément à cœur et j’aurais eu beaucoup de peine à laisser quelqu’un la modifier.

32414793_399984540481346_6346058039493132288_n

The Eden of Books : Comment avez-vous eu l’idée d’écrire sur un tel sujet ? (le livre se déroule dans un futur proche, pour en savoir plus, je vous invite à lire son résumé) Pouvez-vous nous parler de votre héros et plus précisément d’Henri qui va se retrouver propulsé dans une aventure non désirée ?

A.L.: Le fait de placer l’histoire dans un futur proche permet de grossir le trait de notre société actuelle et d’en faire une critique. L’aspect écologique est très important et j’espère sincèrement que la société ne se dirige pas vers celle que je dépeins. Mais j’ai d’abord écrit cette histoire pour les personnages. Chacun a sa place, quelque chose à raconter. Le personnage d’Henri est sur le fil, entre un héros et un anti-héros, et comme je le dis dans le livre «il est un homme moyen dans une vie moyenne». Il refuse le changement, parce qu’il se sent trop lent pour rattraper son retard et il a peur de découvrir qu’il n’est plus à la hauteur. Chaque changement nous fait nous remettre en question, or Henri est de ceux qui se construisent une confiance sur des bases fragiles, et en restant dans leur zone de confort. L’aventure qu’il va vivre va le forcer à s’adapter, à évoluer et paradoxalement, à accepter ce qu’il est. Tous les personnages, que ce soit Méira, Elijah ou même Mary Green, ont des voix intérieures à faire taire et des victoires à remporter. L’aspect psychologique et le développement des personnages est une des parties que je préfère dans l’écriture, et elle est centrale dans Halo d’encre.

 

 

The Eden of Books : Avez-vous eu beaucoup de retours ? Une idée des chiffres d’exemplaires vendus ? Est-ce facile de publier son livre sur la plateforme Amazon ?

A.L.: J’ai eu des retours plutôt positifs, ce qui m’encourage grandement à écrire la suite. C’est toujours émouvant de sentir qu’on a pu partager une expérience auteure/lecteur avec quelqu’un. Et savoir que les péripéties de mes personnages ont pu faire écho chez un lecteur, c’est simplement fantastique. J’ai écoulé à peu près 200 exemplaires en tout, depuis sa sortie en juin 2018. C’est moins que ce que j’avais espéré, mais c’est un super début tout de même !

Oui, il est très facile de publier sur la plateforme Amazon. Il suffit d’avoir en sa possession le fichier PDF de son manuscrit, celui de sa couverture et le tour est joué.

 

The Eden of Books : Quels sont vos futurs projets ?

A.L.: Eh bien je compte tout d’abord terminer la trilogie Halo d’encre, à laquelle j’ajouterai un livre un peu spécial, mais je ne veux pas trop en dévoiler pour le moment… Et j’ai plein d’idées, d’autres romans, que j’explore déjà.

35618163_186992908674035_6847641805131874304_n

The Eden of Books : « Halo d’encre: Détenteurs » est le premier titre de la trilogie. Quand les prochains tomes doivent-ils paraître ?

A.L.: Le deuxième tome, intitulé Mémoires, sera disponible en novembre 2019, et le troisième tome courant 2020.

 

The Eden of Books : Un petit mot de la fin ?

A.L.: Merci Jessica pour cette interview, j’espère avoir très bientôt le retour de ta lecture complète. Pour les lecteurs fans de science-fiction, de mystère et d’aventure exotique, je vous invite à vous plonger dans l’univers d’Halo d’encre. Et pour les écrivains en devenir, navrés de ne pas avoir encore signé avec une maison d’édition, n’oublions pas que Stephen King, J. K. Rowling ou Joël Dicker ont été refusés de nombreuses fois avant d’être enfin publiés ! Et aujourd’hui nous avons la chance de pouvoir nous auto-éditer quasiment gratuitement, c’est un bon compromis pour lancer sa carrière !

 

 

Anaïs, merci mille fois pour votre grande sympathie et pour cette interview ainsi que le temps que vous avez bien voulu nous accorder. Nous vous souhaitons le meilleur pour la suite et tous vos projets en cours !

25017433_173001353300707_8726766314405756928_n

 

2 commentaires sur “Rencontre avec l’auteure Anaïs Latour

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :