[Chronique]: « Nos vies suspendues »

Résultat de recherche d'images pour "nos vies suspendues"

« Moi c’est Laura, j’ai vingt ans. Vingt ans au sein d’une famille unie et aimante. Une journée a chamboulée le cours tranquille de ma vie, le bonheur que l’on pense acquis quand on le détient. Le pire cauchemar de toutes les mamans, ce malheur que l’on n’ose imaginer. Laissez-moi vous raconter mon histoire, ma douleur, mon combat. C’était le 14 février , tout a basculé… » 

« Nos vies suspendues » est un récit écrit à quatre mains par une mère et sa fille, Laura Blanchon et Renée Sim.

Il a été publié cette année aux éditions Guy Trédaniel.

Synopsis:

Laura est une jeune femme de vingt ans suivant des études en soins infirmiers. Elle est pleine de joie de vivre, faisant régulièrement la fête avec sa bande d’amis et ayant un chéri nommé Julien.

Depuis quelques jours, Laura ne se sent pas bien … Est-ce les restes d’une soirée trop arrosée? Malheureusement, les symptômes persistent et s’aggravent: mal à la gorge, au bras, de la fièvre, raideur à la nuque… Sa mère soupçonne à une méningite. Elles décident conjointement d’aller consulter aux urgences. Le médecin de garde l’ausculte à peine et diagnostique une grippe. Il refuse d’écouter les craintes de Renée et bâcle son examen. 

Le lendemain l’état de la jeune femme empire et elle commence à avoir des tâches sur son corps. Renée et Laura se rendent immédiatement chez leur médecin traitant qui annonce une méningite foudroyante et appelle les secours. La malade est transportée d’urgence par ambulance: ses jours sont en danger… Seul un miracle (ou plutôt la médecine du XXIe siècle) peut la sauver.

Mon avis:

L’objectif de ce témoignage est une sensibilisation aux ravages de la méningite, une maladie dangereuse, souvent diagnostiquée trop tardivement à cause du laxisme de certains médecins. On en parle très peu alors qu’elle fait des centaines de victimes en France chaque année.

Le livre se présente comme un journal relatant les événements chronologiquement. La parole est donnée tour à tour à Laura et à sa mère. Elles nous font part avec beaucoup d’émotion de leur expérience traumatisante. A cause de cette maladie la jeune étudiante va basculer dans un coma profond de dix jours. Elle fera l’expérience de mort imminente. Durant cette période,  Laura sera également confrontée à des phénomènes étranges, elle aura la sensation de « sortir de son corps » et d’être suspendue au plafond. Bien qu’un peu sceptique face à ce genre de phénomènes, j’ai été touchée par ce témoignage qui nous rappelle que la vie ne tient qu’à un fil. J’ai également été admirative du courage de Renée, pilier de sa famille qui n’a pas peur d’écouter et de suivre son instinct maternel.

Le processus de guérison sera également difficile tant physiquement que psychologiquement. Mais grâce à la combativité de Laura et au soutien de sa famille, la jeune femme pourra de nouveau aspirer au bonheur.

Merci pour ce témoignage qui nous rappelle l’importance de veiller sur nos proches et de ne jamais prendre la santé à la légère.  

 

 

 

13 commentaires sur “[Chronique]: « Nos vies suspendues »

Ajouter un commentaire

  1. Ohlala ton article ma donné des frissons il faut absolument que je me procure ce livre !! Il a l’air vraiment prenant ! Merci pour cet article

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :